77 stations-service testées sur les autoroutes

24 avril 2011

Le TCS a testé avec ses clubs partenaires 77 stations-service sur les autoroutes. En bref : la République tchèque se place en tête du palmarès alors que les shops des stations-service en Allemagne sont les plus chers. La Suisse est dans la moyenne. La propreté des installations sanitaires laisse partout à désirer.

La station-service tchèque « Kozlov-Cerna Studanka » est en tête du palmarès. Les « pays de l’Est » ont fait le meilleur résultat puisque la République tchèque, la Slovaquie et la Croatie ont des installations bien entretenues et les shops de leurs stations-service sont bien achalandés. Ils figurent d’ailleurs dans les cinq premières places du classement alors que la station-service néerlandaise « De Buunderkamp » sur la A12 (Utrecht-Arnheim) est en queue de peloton.

Les résultats suisses

La Suisse se situe dans la moyenne européenne avec un résulta global « suffisant ». Cinq stations en Suisse alémanique, trois en Suisse romande et une au Tessin ont fait l’objet du test: Rose de la Broye (bon), Würenlos Nord (bon), Bellinzone Sud (suffisant), Gothard Ouest (suffisant), la Côte Nord (suffisant), Grauholz Sud (suffisant), Saint Bernard (suffisant), Pratteln Nord (suffisant) et Thurau Nord (suffisant).

A la station-service « Rose de la Broye », sortie Estavayer-le-Lac sur l’A1, l’équipe-test recommande l’eau minérale et le cola qui y sont très bon marché, mais déconseille le cappuccino, au prix élevé. En général d’ailleurs, le café et certains produits dans les shops (« Pratteln Nord » et « Thurau Nord ») sont très chers. L’impression générale des stations-service en Suisse est bonne. L’équipe de test a été fort impressionnée par la large gamme de produits disponibles dans les étals des shops.

Hygiène lacunaire

  • Aller dans les W.C. publics d’une station-service, c’est souvent prendre des risques. De nombreux germes ont été décelés, dont certaines bactéries pathogènes, dans les échantillons prélevés par les testeurs de l’Institut d’hygiène SynLab d’Augsburg.
  • En Suisse, l’équipement et l’état des installations sanitaires ainsi que l’hygiène sont également déplorables, tout particulièrement à « La Côte », « Würenlos (Nord) », « Grauholz (Süd) » et au « Saint Bernard ». Le potentiel d’amélioration est donc conséquent.

De grandes différences de prix

A pouvoir d’achat équivalent, les prix dans les shops de stations service allemandes sont les plus élevés, devant la Suisse et l’Autriche.

A l’autre extrémité, nous avons les « pays bon marché » : la Croatie, la Slovénie et la République tchèque. En conclusion, les shops des stations-service sont en général chers, et les prix pour un même article très variables. Ainsi une veste fluorescente coûte à « Beaune-Mercueil » (France) 2.1 € et à la station-service « Gothard » l’équivalent de 18.36 €. A « Golling » (Autriche), le cappuccino est à 3 €, alors que pour le même prix, l’on peut boire six tasses de cette spécialité italienne à « Brno-Stary Liskovec » (République tchèque).

 

Recommandé pour vous