Bien que positive, la progression de l’emploi ralentit

3 mars 2012

Selon la statistique de l’emploi (STATEM), la Suisse compte 4,044 millions d’emplois au 4e trimestre 2011, soit une augmentation de 21’000 (+0,5%) sur un an. L’emploi dans le secteur secondaire progresse de 7000 unités (+0,6%) et de 14’000 (+0,5%) dans le tertiaire. Exprimé en équivalents plein temps, le volume de l’emploi atteint 3,432 millions, soit une augmentation de 35’000 en comparaison annuelle (+1,0%) dont 8000 (+0,8%) dans le secteur secondaire et 27’000 (+1,1%) dans le secteur tertiaire. Les valeurs désaisonnalisées indiquent quant à elles une très faible croissance de l’emploi (+0,2%) par rapport au trimestre précédent.

L’indicateur des prévisions d’évolution de l’emploi (1,03 ; -1,4%), tout comme la baisse du nombre de places vacantes (45’300 ; -6,9%), laissent présager d’une évolution minime du marché de l’emploi pour le trimestre à venir. En comparaison annuelle, les difficultés des entreprises à recruter du personnel qualifié n’évoluent guère (31% ; +1,4%).

Emploi par secteurs et branches économiques

Dans le secteur secondaire, la branche « Fabrication de produits électroniques ; horlogerie » progresse encore de 5000 unités (+4,8%), alors que celle des « Industries du bois et du papier ; imprimerie » se distingue par la perte de 2000 emplois (-2,7%) en rythme annuel.

Au niveau du secteur tertiaire, des augmentations notables s’observent dans les sections « Santé humaine et action sociale » et « Administration publique » qui augmentent respectivement de 13’000 (+2,5%) et 5000 emplois (+2,7%), alors que des reculs importants affectent les branches « Hébergement et restauration » (-9000 ; -4,2%), « Enseignement » (-5000 ; -2,0%) et « Commerce de détail » (-4000 ; -1,3%).

Emploi par grandes régions

C’est au Tessin (+1,3%) et dans la Région lémanique (+1,2%) que l’emploi progresse le plus en comparaison annuelle. Dans l’Espace Mittelland et à Zurich la croissance est de 0,6% alors qu’elle se situe à 0,1% en Suisse orientale et qu’elle est nulle dans la Suisse du Nord-Ouest. L’emploi en Suisse centrale est en baisse de 0,3%.

La situation de l’emploi dans le secteur secondaire varie sensiblement selon les régions. Une croissance importante (+4,3%) est observée au Tessin et dans une moindre mesure dans l’Espace Mittelland (+1,4%) et en Suisse orientale (+1,3%), alors que l’emploi en Suisse centrale et du Nord-Ouest baisse respectivement de 1,2% et 1,1%. Les autres régions indiquent une augmentation de l’emploi comprise entre 0,6% et 0,7%. Au niveau du secteur tertiaire, l’emploi dans la Région lémanique croît de 1,3% alors qu’il diminue en Suisse orientale (-0,5%). Ailleurs, il oscille entre une croissance de 0,1% et 0,6%.

Places vacantes et taux de places vacantes

Au 4e trimestre 2011, on dénombre 3400 places vacantes de moins (-6,9%) qu’un an auparavant. La diminution en valeurs absolues est de 1500 unités dans le secteur secondaire (-10%) et de 1800 (-5,4%) dans le tertiaire. Comparées au trimestre précédent (valeurs désaisonnalisées), les places vacantes sont en baisse de 2,5% dans le secteur secondaire et de 3,5% dans le tertiaire. Le taux de places vacantes s’établit à 1,2% dans le secteur secondaire, alors qu’il est de 1,1% dans le tertiaire.

Indicateurs des prévisions d’évolution de l’emploi

Bien que l’indicateur des prévisions d’évolution de l’emploi soit en baisse en comparaison annuelle (1,03 ; -1,4%), l’emploi devrait se maintenir, voire progresser légèrement, lors du prochain trimestre, aussi bien dans le secteur secondaire (1,03 ; -3,2%) que dans le secteur tertiaire (1,03 ; -0,7%).

Difficultés de recrutement en personnel qualifié

Par rapport au même trimestre de l’année précédente, l’indicateur des difficultés de recrutement varie peu (31% ; +1,4%). Cependant, la situation est différente selon les secteurs économiques. En effet, pour la première fois depuis deux ans, les difficultés des entreprises à recruter du personnel qualifié semblent se stabiliser (35% ; -0,1%) dans le secondaire, alors qu’elles continuent à croître légèrement (30% ; +1,9%) dans le tertiaire.

 

Recommandé pour vous