CEMAC : la BDEAC autorisée à rejoindre un fonds saoudien, dans le capital d’une microfinance à vocation sous régionale

11 août 2019

(Agence Ecofin) – La Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC), a obtenu l’autorisation de son conseil d’administration, réuni le 9 août à Brazzaville, pour entrer au capital d’une microfinance sous régionale, qui est mise en place avec un fonds saoudien de financement du développement. « Cette opération de la Banque lui permettra d’atteindre toutes les catégories d’agents économiques » peut-on lire dans le communiqué final qui a sanctionné la rencontre du jour.

Cette évolution est une continuité de la rencontre qui s’est tenue à la mi-février 2019, entre Fortunato-Ofa Mbo Nchama, président de la BDEAC, et Nasser B. Al-Kahtani (photo), le directeur exécutif du Programme du Golf arabe pour le développement (AGFUND), le principal partenaire du projet.

Avec cette prise de participation, la BDEAC pourra indirectement soutenir des initiatives avec des engagements de moins de 500 millions de FCFA, comme le lui permettent désormais sa nouvelle politique d’intervention.

La microfinance qui sera présente dans chacun des pays de la CEMAC a vocation a soutenir des projets en droite ligne avec le programme d’AGFUND, de soutenir le financement d’activités qui contribuent au développement direct des bénéficiaires.

Le niveau d’apport en fonds propre que fera la BDEAC n’a pas été rendu public. Depuis sa création, l’institution n’a réalisé que 4 prises de participation pour un montant cumulé de 800,5 millions de FCFA.

Idriss Linge

 

Recommandé pour vous