Comment la Covid a impacté la vie des internautes Suisses et comment les entreprises doivent-elles s’adapter ?

26 juillet 2021

Auteur : Beeazy, agence web à Genève

En Suisse, la pandémie de Covid-19 a durablement changé les usages des internautes ainsi que le modèle économique des entreprises. L’heure est au télétravail et aux commandes en ligne.

Plus de 40% des Suisses achètent régulièrement sur internet

En raison de la fermeture des commerces dits non essentiels et des règles sanitaires renforcées, les Suisses ont pris l’habitude d’effectuer leurs achats sur internet. D’une manière générale, ils sont de plus en plus nombreux à utiliser internet à des fins personnelles et professionnelles avec la généralisation du télétravail.

Selon une étude menée par le KPMG en janvier 2020, ils seraient plus de 40% à acheter régulièrement en ligne pour plus de confort et de praticité. Toujours selon cette même étude, l’âge serait un facteur important dans la vente en ligne. En effet, plus les internautes sont jeunes, plus leurs dépenses en ligne sont élevées. Pour la génération Z, âgée entre 18 et 24 ans, l’achat en ligne représenterait la moitié de leurs achats quotidiens. Si ce mode de consommation existait déjà, il tend à se développer dans les années à venir.

 Les catégories e-commerce les plus populaires

Suite à la pandémie, la Suisse observe une croissance des visites de 200% sur les sites de livraison des supermarchés. Cette augmentation des achats en ligne concerne également la mode, les loisirs, les cosmétiques et l’électronique. D’après le KPMG, ces catégories à haut potentiel seront privilégiées au-delà de la crise sanitaire.

L’adaptation des entreprises

Face à la situation sanitaire et à ces nouveaux modes de consommation, les entreprises doivent agir et faire preuve de flexibilité. Pendant les pics d’infections, des services comme la livraison sans contact ou le Click and Collect ont déjà fait leurs preuves. À ce sujet, Cécile Barayre-El Shami, responsable de programme à la CNUCED, souligne l’importance de la digitalisation des entreprises pour ne pas être mis à l’écart du marché. Si ce n’est pas encore le cas, les commerçants doivent prêter attention à leur présence en ligne, à la gestion de leur stock et à l’expérience de leurs utilisateurs. À savoir : de nombreux internautes ne finalisent pas leur achat en ligne à cause du choix limité des paiements, des frais d’expédition trop élevés ou des délais de livraison jugés trop longs.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Inside ici

 

Recommandé pour vous