Côte d’Ivoire : Malgré des ventes records la filiale du groupe Castel réalise en 2018 son bénéfice net le plus bas depuis 2012

11 avril 2019

(Agence Ecofin) – La Société de Limonaderies et des Brasseries d’Afrique, la filiale en Côte d’ivoire du groupe Castel, est sortie de l’année 2018 avec un bénéfice net de 1,3 milliard de FCFA (2 millions d’Euros). Cette performance représente environ 3 fois moins le bénéfice net de l’exercice 2017 (4,2 milliards de FCFA).

Les responsable de Solibra n’ont pas donné de raisons à cette contre-performance. Mais on peut noter, que le brasseur a pourtant connu une bonne année en terme de ventes, avec un chiffre d’affaires record de 202,8 milliards de FCFA ; en hausse de 5% comparé à celui de 2017.

Mais au fil du temps, les charges d’exploitation de l’entreprise ont elle aussi augmenté. Pour 2018, elles ont atteint le record de 154 milliards de FCFA. En l’absence de note explicative des résultats, il est difficile pour le marché de comprendre les raisons de cette évolution.

Au delà de cette hausse des dépenses, le bénéfice net a surtout été ponctionné par une hausse exceptionnelle des charges financières. Elles ont atteint 5,8 milliards de FCFA. Cela pourrait être attribuable à la dette financière de 63,5 milliards de FCFA contractée en 2017.

Dans ces conditions, les actionnaires recevront un faible niveau de dividendes. Leur montant global est proposé à 2,5 milliards de FCFA, soit près de deux fois moins qu’en 2017.

Sur la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l’UEMOA où elle cotée, l’action de la SOLIBRA se négocie depuis le 4 avril à 37 000, et n’a pas connu de hausse depuis le 15 janvier 2019, selon des données de marché collectées par l’Agence Ecofin.

Idriss Linge

 

Recommandé pour vous