Des dirigeants de la Bourse de Londres entament un roadshow en Afrique pour séduire les grandes entreprises

26 mai 2019

(Agence Ecofin) – Des responsables de la Bourse de Londres ont entamé une tournée en Afrique pour tenter de convaincre de grandes entreprises locales en quête de notoriété et de capitaux de se faire coter sur la plus puissante Bourse d’Europe, a rapporté l’agence Bloombergle 21 mai.

«Les dirigeants du London Stock Exchange se rendront à Nairobi et à Luanda, après une visite similaire en Afrique du Sud il y a deux mois. Ils prévoient également de futures escales à Abidjan, au Caire et à Casablanca», a déclaré Ibukun Adebayo, directeur en charge des marchés émergents et des marchés internationaux à la Bourse de Londres.

«Nous misons sur des partenariats avec des bourses africaines, notamment celles de Lagos et de Nairobi, pour favoriser des doubles cotations», a-t-il ajouté.

Britannique d’origine nigériane, M. Adebayo a précisé que la place boursière londonienne cible notamment les grandes entreprises ayant des stratégies d’expansion à l’international.

«Si une entreprise a un plan de développement à l’international, alors la Bourse de Londres est la place la mieux indiquée pour une cotation», a-t-il indiqué.

Avec ses 115 sociétés africaines cotées pour une capitalisation globale de 165 milliards de livres sterling (194 milliards d’euros),  la Bourse de Londres est la deuxième plus importante place boursière pour le continent, derrière Johannesburg.

Mais plusieurs entreprises africaines, dont le groupe cimentier nigérian Dangote Cement, la société pétrolière kenyane National Oil Corporation of Kenya et l’opérateur télécoms zimbabwéen Econet Wireless, ont déjà annoncé leur intention de rejoindre la place londonienne.

 

Recommandé pour vous