Deux banques privées suisses se lancent à l’assaut des 92 000 fortunes d’Afrique du Sud

11 novembre 2018

(Agence Ecofin) – Julius Baer, une des importantes banques privées suisses, a ouvert un bureau de conseil à Johannesburg en Afrique du Sud, a appris l’Agence Ecofin d’une information publiée sur le site internet de l’institution. L’initiative selon le communiqué, vise à offrir à des fortunes sud-africaines l’accès à ses produits d’investissement.« La présence à Johannesburg permettra à Julius Baer d’offrir des services de conseil en investissement à des clients privés afin de leur donner accès à une gamme complète de solutions de conseil et d’investissement sophistiquées », a expliqué la banque.

En ligne de mire, les 92 000 fortunes identifiées en Afrique du sud, dans le rapport 2018 publié par l’organisation Capgemini. L’annonce de Julius Baer intervient quelques semaines, après celle de Bank Lombard Odier Co Ltd, une autre banque privée suisse, qui a ouvert ses bureaux en Afrique du Sud, 10 mois après avoir reçu sa licence d’exercer, du régulateur sud-africain du secteur financier.

Rappelons que les deux banques privées sont déjà présentes indirectement en Afrique du Sud. Julius Baer compte dans son portefeuille de clients, un fonds global d’investissement géré par Investec, une banque de services spéciaux, présente en Angleterre, mais aussi sur le Johannesburg Stock Exchange.

Lombard Odier & Co quant à lui est indirectement présent dans le capital de l’opérateur de télécommunication MTN Group, avec une participation dont le poids il y a quelques mois encore était évalué à légèrement plus de 10%. Des publications sur son site internet indiquent qu’il suit l’évolution des choses en Afrique du sud depuis quelques temps.

L’arrivée de ces deux banques suisses survient alors qu’à contrario, le Crédit Suisse et l’allemand Deutsche Bank, ont décidé de se retirer du marché sud-africain. Mais il faut dire que ces deux grands groupes étaient présents dans le secteur de la banque d’investissement. Un domaine où les opérations sont moins vigoureuses et aussi où les banques locales sud-africaines deviennent compétitives.

D’ailleurs, dans le cadre de son installation, Julius Baer a débauché au sein de Rand Merchant Bank et First Rand. En rappel, la première domine le marché des revenus encaissées en Afrique subsaharienne sur les activités de banque d’investissement pour les 9 premiers mois de l’année. First Rand lui aussi est dans le top 10.

Idriss Linge

 

Recommandé pour vous