En 2018, 91 cas de fraude estimés à 2,9 millions $, ont été signalés dans le secteur de l’assurance au Kenya

7 octobre 2019

(Agence Ecofin) – Au cours de l’année 2018, 91 cas de fraude ont été détectés dans le secteur des assurances au Kenya contre 168 cas, une année auparavant. L’information est contenue dans le rapport annuel 2018 de l’Insurance Regulatory Authority (IRA), l’organisme public en charge de la régulation du secteur des assurances au Kenya.

Selon The Insurance Fraud Investigation Unit (IFIU), la branche de l’IRA chargée de réaliser des enquêtes dans le secteur des assurances, ces fraudes signalées en 2018 sont estimées à 310,4 millions de shillings kényans (2,9 millions $).

Sur les 91 cas de fraude enregistrés, la majorité, soit 20 cas provenaient du secteur de l’assurance automobile. Il s’agissait de déclarations mensongères d’accident et de vol de voiture ayant pour finalité le versement d’indemnisations de la part de l’assureur.

19 cas de fraude enregistrés au cours de l’année 2018 sont le fait des agents d’assurance qui ont touché des commissions indues, et ont réalisé des opérations avec des compagnies d’assurance illégales.

Selon le rapport récemment publié par l’IRA, le Kenya compte 58 sociétés d’assurance et de réassurance agréées et habilitées à exercer dans le pays.

Chamberline Moko

 

Recommandé pour vous