Finance climat : le Fonds vert ambitionne d’obtenir 9,3 milliards $ de promesses pour son réapprovisionnement

23 octobre 2019

(Agence Ecofin) – Le Fonds vert pour le climat ambitionne d’obtenir 9,3 milliards $ de promesses de financement dans le cadre de son premier processus de réapprovisionnement. Un objectif dont l’atteinte serait une réussite majeure compte tenu du désengagement de certains contributeurs importants.

« L’objectif est d’atteindre au moins les engagements initiaux de 2014 », a confié à Devex, Yannick Glemarec (photo), le directeur exécutif du fonds. Avant de poursuivre : « si nous arrivons au niveau d’engagement de 2014, ce sera principalement grâce au fait que de nombreux pays ont décidé de doubler leur contribution initiale ».

Le Fonds vert pour le climat est une institution mise en place par les Nations unies pour mobiliser du financement auprès des pays développés pour les pays pauvres afin de les soutenir dans leur lutte contre le changement climatique. Si certains des pays engagés tels que les Etats-Unis et l’Australie ont annoncé qu’ils ne fourniront plus de financement au mécanisme, d’autres ont accru leurs engagements.

« Au total, 16 pays ont déjà annoncé qu’ils participeront à ce premier réapprovisionnement du fonds. 90 % d’eux augmenteront leur participation par rapport à la dernière mobilisation. Et pour 50 % d’entre eux, cette augmentation sera de 100 % », a affirmé Yannick Glemarec.

Gwladys Johnson Akinocho

 

Recommandé pour vous