Par Agence Ecofin


(Agence Ecofin) - L'agence pour l'assurance du commerce en Afrique (African Trade Insurance Agency/ATI) prévoit de faire passer son portefeuille de 3,5 milliards de dollars à fin 2018 à 7 milliards à l'horizon 2022, grâce notamment aux contributions financières qui devraient être apportées par une vingtaine de nouveaux membres, a rapporté l'agence Reuters le 12 juin, citant un dirigeant de l'institution.

«Notre portefeuille d'assurance passera de 3,5 milliards de dollars à fin 2018 à 7 milliards de dollars en 2022.», a déclaré le directeur général d'ATI, George Otieno.

Ce doublement découlera essentiellement des apports de fonds qui seront réalisés par les nouveaux pays membres de l'institution panafricaine qui propose des solutions d'assurance contre divers risques aux sociétés, investisseurs et créanciers opérant en Afrique.

«Dans les cinq prochaines années, nous sommes susceptibles d'accueillir 20 nouveaux pays membres.», a précisé M. Otieno, indiquant que le Nigeria et le Ghana figurent parmi ces nouveaux membres.

«Le Nigeria, qui devrait apporter 500 millions de dollars à ATI, devait achever le processus de son adhésion avant la fin de l'année en cours.», a-t-il ajouté.

Fondée en 2001, African Trade Insurance Agency compte actuellement 14 Etats membres. Des institutions financières africaines, dont la Banque africaine de développement (BAD), sont aussi présentes dans son tour de table.

Copyright © Monde Economique - Tous droits réservés