Par Agence Ecofin


(Agence Ecofin) - Dans une récente note d'analyse, la firme de notation américaine AM Best, spécialisée dans le secteur des assurances, a indiqué que malgré la multiplication des mesures visant à favoriser les acteurs locaux, le marché africain de la réassurance demeure assez attractif pour les firmes de réassurance étrangères.

Dans divers marchés africains de la réassurance, on a effectivement noté que plusieurs régulations ont évolué, pour accorder plus de parts de marchés aux réassureurs locaux. L'une des réformes qu'on peut observer dans la région, est celle qui est en cours dans la zone couverte par la Conférence Interafricaine du Marché des Assurances (CIMA) et qui limite la part de prime qu'on peut transmettre aux réassureurs étrangers.

Certains experts ont estimé que le montant des primes supplémentaires, pour les 7 sociétés de réassurance de cet espace économique, pourront atteindre près 68 milliards de FCFA. Cependant, AM Best estime que la capacité pour les acteurs locaux, à absorber ce genre de surplus de primes, demeure faible. Il met aussi en cause, le manque d'expertise en matière de souscription et de gestion d'un certain niveau de risques. Des domaines sur lesquelles les réassureurs internationaux pourront toujours avoir des opportunités.

Idriss Linge

Copyright © Monde Economique - Tous droits réservés