Par M M


Entretien avec Philippe Setbon, Directeur Général de Groupama Asset Management

Au terme du troisième trimestre, Philippe Setbon tire un premier bilan de l'année 2017
et dévoile d'ambitieux axes de développement pour Groupama Asset Management.

L'environnement de marché s'est révélé globalement favorable à l'investissement en 2016 et 2017. Quel regard portez-vous sur l'évolution des encours de Groupama Asset Management et sur votre activité de gestion d'actifs ?

Groupama Asset Management bénéficie d'une collecte robuste et constante. Les solutions d'épargne longue sont aujourd'hui particulièrement plébiscitées par les investisseurs, nous le constatons à travers le succès que remportent nos produits « actions » et de « performance absolue ».

Plus globalement, au cours des huit premiers mois de l'année, les flux de souscription nets provenant de notre activité pour le compte de clients tiers ont dépassé 3 milliards d'euros, soit quasiment l'équivalent de notre collecte en 2016. Les actifs sous gestion totaux atteignent désormais 101,5 milliards d'euros, dont 20% sont issus de la clientèle externe.

Cette progression est le fruit des efforts de rationalisation et de repositionnement de notre offre de gestion, entrepris dans le cadre de notre plan stratégique précédent. Depuis 2015, nous opérons notamment une diversification de l'offre vers la distribution. Notre développement est aujourd'hui en plein essor sur ce segment, avec environ 1,5 milliard d'euros de collecte depuis le début de l'année. La montée en puissance de Groupama AM auprès d'une clientèle de banques privées, de plateformes de distribution de fonds, constitue un relai de croissance conséquent et stratégique.

« Une collecte nette de 3 milliards d'euros »


Et comment évolue votre positionnement sur le segment de la clientèle «institutionnelle»?

Nous conservons des parts de marché élevées sur le segment institutionnel. Le premier semestre a été dynamique avec deux appels d'offre importants remportés, l'un concernant notre gestion actions, l'autre notre gestion crédit. La qualité des services proposés aux acteurs assurantiels tiers est un marqueur distinctif du fait de notre engagement historique auprès de notre maison mère, Groupama. Concevoir des solutions adaptées à l'environnement réglementaire, financier et comptable des investisseurs institutionnels est depuis toujours dans notre culture, notre ADN. Parallèlement à notre développement sur les cibles de clientèle, l'internationalisation de l'activité est aussi motrice dans notre stratégie de croissance.

Où identifiez-vous ces opportunités de croissance, à l'international ?

Notre activité à l'international a contribué à hauteur de 1,1 milliard d'euros à la collecte nette, depuis le début de l'année. Hors de France, l'Espagne et l'Italie représentent nos plus importants marchés en termes de flux. L'offre de gestion, via notre filiale italienne et notre succursale à Madrid, est destinée aux fonds de pension et aux professionnels de la distribution. D'autres relais de croissance ont été identifiés en Amérique latine, région que Groupama AM adresse par l'intermédiaire de réseaux de TPM, Third Party Marketers. Nous venons par exemple de clôturer une série de road-shows qui ont permis à notre équipe de capter de nouveaux flux de souscription, provenant de clients institutionnels et de fonds de pension.

Et en Suisse, quelle est votre stratégie ?

Nous sommes actifs depuis quelques années sur le marché de la distribution en Suisse romande, où notre clientèle se compose de banques privées, family offices et plateformes de distribution. Parallèlement, nous commençons à aborder le marché alémanique en vue de faire référencer nos fonds et qu'ils soient ainsi accessibles pour les investisseurs institutionnels, notamment les caisses de retraites.

« Dans l'industrie de la gestion d'actifs,
l'unique performance liée au rendement ne suffit plus »


« Raréfaction » du rendement dans un univers de taux bas, poids des contraintes prudentielles, transformation digitale structurelle... Les défis sont nombreux pour les investisseurs professionnels. Comment Groupama AM répond à leurs exigences ?

Notre constat est aujourd'hui univoque : dans l'industrie de la gestion d'actifs, l'unique performance liée au rendement ne suffit plus. Cette approche, qui a très longtemps fait figure de standard marketing au sein des sociétés de gestion, n'opère plus. Car la complexité des défis auxquels sont confrontés les investisseurs place aussi la valeur des services et de l'accompagnement, de l'amont vers l'aval de l'investissement, au cœur de l'offre. Et ces besoins sont désormais autant exprimés par les investisseurs institutionnels traditionnels que les professionnels de la distribution !

Nous avons donc très tôt considéré que notre gestion d'actifs devrait capitaliser sur la bonne compréhension des exigences des clients, la génération de solutions d'investissement innovantes (en termes d'alpha, de décorrelation-diversification des sources de rendement, de désensibilisation aux risques) et, enfin, des services sur-mesure. Le renforcement continu de nos capacités en matière de solutions ALM (Asset & Liability Management), consacrées aux gestions assurantielles sous contraintes, mais aussi en matière d'ingénierie financière, répondent assurément à ces objectifs.

Quelles sont les ambitions de Groupama AM pour les années à venir ?

Nous sortons du précédent plan stratégique 2013-2016, grâce auquel nous sommes parvenus à réduire la base de coût tout en maintenant la qualité de la gestion. Le résultat est aujourd'hui à la hauteur de l'objectif fixé : une rentabilité retrouvée et une base de coût désormais en ligne avec les standards du benchmark de place.

Le bénéfice des efforts consentis nous permet à présent d'envisager de nouvelles capacités d'investissement pour les années à venir, dans le cadre de notre nouveau plan « GAM 2022 » et en toute cohérence avec les objectifs de notre maison mère, Groupama. L'ambition est de consolider la croissance organique, qui s'appuie notamment sur le dynamisme de notre collecte ̶ Groupama AM figure parmi les sociétés de gestion d'actifs françaises ayant le plus collecté ces deux dernières années ̶ mais aussi de projeter notre activité vers de nouveaux relais de croissance. Nous souhaitons par exemple accroître nos compétences d'analyse quantitative de façon à optimiser le volet amont de nos processus d'investissement, à l'heure où le traitement de la « data » devient incontournable dans la génération de valeur. Nous souhaitons également élargir notre offre de gestion vers de nouvelles classes d'actifs, à l'image du non coté dont la financiarisation devient structurelle.

Enfin, l'industrie de la gestion d'actifs est consommatrice d'outils et de ressources humaines hautement qualifiées. Notre investissement sera donc humain et industriel. Nous comptons attirer de nouveaux talents et poursuivre notre transformation digitale. La digitalisation des process est un catalyseur supplémentaire pour maintenir l'excellence financière et opérationnelle de Groupama AM.


A propos de GROUPAMA ASSET MANAGEMENT, Gestionnaire Activement Responsable

Acteur de référence en France auprès des investisseurs institutionnels avec 96.8 Md€ d'actifs (au 31/12/2016), Groupama Asset Management figure aujourd'hui au 9ème rang des sociétés de gestion d'actifs françaises. Filiale de Groupama, 1ère mutuelle d'assurance en France, elle permet à sa clientèle d'investisseurs professionnels de bénéficier de sa gestion activement responsable multi expertises: un mode de gestion long terme, résolument active, s'appuyant sur une forte capacité de recherche.



Copyright © Monde Economique - Tous droits réservés