Par la rédaction


Interview de M. Christian Lefaix - Directeur Général de la Banque du Léman

Le Monde Economique Société anonyme de droit suisse, vous êtes à la tête de la Banque du Léman depuis sa création en 2014. Quel bilan dressez-vous de l'année qui vient de s'écouler ?

Un bilan très positif pour notre Banque avec un développement au- dessus de nos prévisions de croissance, sur le Marché des Particuliers et des Entreprises à GENEVE et à LAUSANNE.

Le Monde Economique Les bonnes surprises de l'année 2017 ?

Notre développement sur le Marché Entreprises et une stabilité des taux d'intérêts sur 2017, qui nous permet de continuer à prêter à nos Clients, à des conditions très avantageuses.

Le Monde Economique La République et Canton de Genève a décerné le Label Employeur Responsable pour l'année 2018 à la Banque du Léman ! Que représente une telle distinction pour une banque telle que la vôtre ?

Pour nous, c'est une récompense importante qui marque notre volonté de réussir notre intégration sur le territoire suisse. Nous n'hésitons pas à solliciter l'office cantonal de l'emploi pour certains de nos recrutements. Et, je vous assure qu'ils effectuent un travail remarquable lors de nos demandes.

Le Monde Economique Face aux évolutions du secteur bancaire (concurrence accrue, crise de confiance) l'adoption d'un système de gestion de la relation client représente un enjeu important pour les banques. Ces évolutions induisent-elles de repenser la gouvernance des banques ?

La stabilité dans la Gouvernance d'une Banque est importante pour réussir la stratégie. A noter qu'il est difficile, maintenant de prévoir un plan stratégique supérieur à 3/4ans du fait de la vitesse de l'évolution du système bancaire…

Aussi,, je pense qu'il serait bon d'être vigilants sur la durée des mandats des dirigeants de Banques dans certains cas…En effet, le profil des dirigeants n'est plus forcément, le même compte-tenu de la vitesse d'évolution du système bancaire et des comportements Clients et, dans le cas où ils ne veulent ou ils ne savent pas s'adapter, c'est la pérennité de la Banque qui est en jeu… De plus, il faudra de plus en plus, avoir des profils différents au sein des gouvernances de Banques pour continuer d'être à l'écoute des nouveaux parcours Clients…et donc des nouvelles technologies…

Le Monde Economique Si l'agence physique et le conseiller restent privilégiés pour la réalisation d'opérations complexes, la tendance générale est à l'émancipation du client vis-à-vis de sa banque. Dans ce contexte, l'inconnue majeure réside dans la définition parfaite de l'agence de demain. Comment la définiriez-vous ?

Une Agence humaine et technologique où le Client peut choisir son mode de relation.

(Pour les Banques de détails et gestion Privée)

L'agence physique doit continuer d'exister, mais en nombre limité, compte-tenu des fréquentations qui continueront de diminuer au profit de nouveaux canaux et, aussi pour des raisons de coûts pour les Banques.

Dans cette agence physique, effectivement, vous y retrouvez :

1) Une agence Humaine. Des collaborateurs experts métiers que les Prospects/Clients peuvent rencontrer physiquement. Ces experts ont plus un profil de gestionnaires (experts dans différents domaines et types de Clientèle).

2) Une agence aux technologies numériques (Robotique, intelligence artificielle…) Des collaborateurs experts avec un profil développeurs (experts dans différents domaines et types de Clientèle), dans cette Agence ou sur un autre site (pas de rencontres physiques avec les Prospects/Clients). Ils sont experts en digital et en traitement des canaux différents qui continueront d'évoluer…Ces collaborateurs ont un profil différent (des banquiers « traditionnels ») et présentent la particularité d'être en veille permanente avec le changement de comportements de nos Clients, ils et sont passionnés de nouvelles technologies et s'adaptent très rapidement aux nouveaux parcours Clients…

A noter qu'un Prospect/Client choisira son « type » de relation, en fonction de son besoin, il pourra donc avoir plusieurs conseillers personnalisés, agence humaine et/ou technologique.

Le Monde Economique Vos résolutions en 2018 ?

Rester une Banque Humaine et Agile !

Continuer de développer l'entrepreneuriat au sein de notre Banque !

Etre une Banque fondée sur une vision moderne qui intègre et n'oppose pas toutes les évolutions du système bancaire…

Copyright © Monde Economique - Tous droits réservés