Par patrice Bievre


Interview de Monsieur Enzo Colucci cofondateur de la société Wash & Move, une start-up spécialisée dans le nettoyage automobile.

Monde Economique : Votre entreprise est spécialisée dans le lavage de voiture. En quoi votre offre de service se distingue-t-elle de la concurrence ?

Enzo Colucci : Nous proposons un service haut de gamme complet clé en main. C'est à dire que vous n'avez plus besoin de vous déplacer pour nettoyer votre véhicule. Le fondement de notre concept repose sur le coût d'opportunité de temps, et donc l'augmentation de la productivité de nos clients. Le but est de vous faire rayer à tout jamais de votre emploi du temps la tâche « nettoyer ma voiture », et ce sans bouger le petit doigt. Nous offrons une prestation intérieur et extérieur en profondeur, afin d'obtenir un rendu optimal et satisfaire pleinement notre clientèle. Contrairement aux autres prestations de nettoyage, nous présentons des formules «all-inclusives » (et non cumulatives), pour faciliter le choix de nos consommateurs. Nous partons du principe que lorsque nous voulons une voiture propre, nous la voulons dans son intégralité, et pas partiellement faite pour y retourner tous les 2 jours. De plus, nous avons la particularité de n'utiliser qu'1,5 litre d'eau (l'équivalent d'une bouteille) dans le but de ne laisser aucune trace au sol après notre passage. Pas question de venir avec des produits corrosifs et des tonnes d'eau, et ainsi prendre le risque de dégrader l'environnement dans lequel nous nous trouvons.

Monde Economique : Vous êtes tous les deux citoyens européens et pourtant vous avez décidé de créer votre entreprise en Suisse. Quelles sont les raisons qui ont motivé ce choix ?

Enzo Colucci: La Suisse est un des pays d'Europe (voir du monde d'après les classements) où il fait bon vivre, et où la qualité de vie n'est plus à démontrer. Néanmoins, malgré l'avancée technologique, médicale, financière, politique, et j'en passe … il y a un potentiel de développement de service assez incroyable. La population vit plutôt aisément, et les responsabilités y vont de paire. Nous avons donc décelé un marché de niche auquel nous pensons apporter une réelle valeur ajoutée, en répondant à un besoin actuel, qui plus est fastidieux. Le marché de l'automobile se porte très bien en Suisse, et la société dans laquelle nous vivons à de moins en moins de temps. Tout du moins, elle se concentre sur les choses primordiales auxquelles elle attache un réel plaisir. Et on ne va pas se le cacher, hormis les passionnés, personne n'aime aller nettoyer sa voiture. Nous avons nous même vécu cette expérience comme beaucoup de personnes de notre entourage. Et la redondance fréquente de ces doléances nous a poussé à monter ce projet. Nous nous sommes donc lancés sur un marché où la concurrence se veut davantage indirecte, avec la motivation de soulager le quotidien des suisses romands.

Monde Economique : En matière de création d'entreprise le nerf de la guerre c'est l'argent comment avez-vous financé votre projet ?

Enzo Colucci: Afin de conserver une certaine liberté sur l'évolution de notre concept, nous avons souhaité le financer via nos fonds propres. En effet, nous avions la chance de posséder un capital respectif nous permettant d'investir immédiatement, et de ce fait, de nous éviter de passer par des institutions bancaires ou des campagnes de levée de fonds. En optant pour une telle stratégie nous avons pu lancer notre projet plus tôt et nous nous sommes épargnés la pression financière liée au remboursement d'un emprunt ou aux exigences des actionnaires. Nous avons fait le choix de créer directement une SARL, et donc de capitaliser 20'000.-, afin de nous donner davantage de crédibilité auprès des entreprises que nous démarchons, et également plus de souplesse quant au futur développement du projet.

Monde Economique : Depuis peu, vous bénéficiez du soutien de Génération Entrepreneur. Est-ce pour réduire le risque d'échec que vous vous êtes rapproché de cette institution ?

Enzo Colucci: Je pense que c'est tout à fait le cas. Il est vrai que depuis le début de l'année nous avons fait le choix de rejoindre plusieurs cercles entrepreneuriaux, afin de pouvoir bénéficier de conseils de la part de personnes d'expérience, issues du monde professionnel. En tant que jeunes entrepreneurs, néophytes dans le domaine de la création d'entreprise, nous mettons un point d'honneur à nous entourer d'un réseau de personnes compétentes, capables de nous permettre d'avancer beaucoup plus vite que si nous le faisions seuls. L'expérience et l'échec, sont les deux notions à avoir toujours en tête, qui nous permettront de mener à bien nos différents projets dans le futur. Génération Entrepreneur nous a permis de gagner au moins 6 mois, si ce n'est 1 an, grâce aux conseils prodigués sur notre positionnement. Cela nous a également apporté énormément de visibilité auprès de professionnels qualifiés dans le domaine entrepreneurial, ainsi qu'un gain de confiance quant à la viabilité et le développement de notre projet. Le but de ce concours était de passer les premiers tours dans le but d'avoir accès à un conseiller qui nous mettrait sur de bons rails. C'est chose faite !

Monde Economique : Toute entreprise par définition a des ambitions. Comment voyez-vous la société Wash & Move dans 3 ans ?

Enzo Colucci: Ayant commencé en ciblant les cantons de Genève et Vaud, j'espère pouvoir vous dire que nous serons présents dans tous les cantons de Suisse romande. L'objectif de Wash&Move est d'embaucher le plus rapidement possible afin de proposer notre offre sur un secteur beaucoup plus étendu, et donc d'avoir plusieurs binômes de « Wash&Movers » établis en Romandie. Notre service se développera dès l'année prochaine avec l'acquisition de véhicule utilitaire électrique, afin de conserver une cohérence sur notre positionnement écologique. L'informatique et la technologie au service de l'homme nous permettent d'ores et déjà de dire qu'il sera encore plus intuitif pour nos clients de réserver un de nos traitements. A terme, nous visons bien évidemment les parties allemandes et italiennes, afin de devenir la référence du traitement automobile itinérant en Suisse.

https://washandmove.ch/

Copyright © Monde Economique - Tous droits réservés