Par la rédaction


Interview Isabelle Harsch, CEO de Harsch HH

Monde Economique Créée en 1957 par votre grand-père, vous avez pris la tête de l'entreprise familiale il y a de cela 3 ans. Cette année, vous fêtez vos 30 ans. Que ressentez-vous de diriger une entreprise qui a le double de votre âge ?

Isabelle Harsch Beaucoup de fierté. Deux générations, celle de mon père et de mon grand-père, ont travaillé dur pour amener l'entreprise là où elle est en termes de notoriété et de savoir faire. Je me rends compte de la chance que j'ai de pouvoir à mon âge prétendre à de telles responsabilités. Et même si « 30 ans » paraît jeune, cela fait maintenant 6 ans que j'ai intégré l'entreprise. J'ai travaillé dans tous les départements et mis en place avec mon père un dispositif conséquent pour être à la hauteur de la tâche le jour où je reprendrai les rênes.

Monde Economique Quel bilan dressez-vous depuis que vous avez pris la direction de la maison Harsch ?

Isabelle Harsch Un bilan très positif puisque en l'espace de 3 ans, notre chiffre d'affaire a connu une croissance de près de 10 %, notamment grâce à 2 acquisitions que nous avons réalisées en Suisse alémanique et dans le canton de Vaud. Nous visons les régions où nous sommes peu ou pas présentes, et avons comme but de continuer cette implantation géographique dans le reste de la Suisse.

Monde Economique Être une jeune femme de 30 ans, à la tête d'une entreprise familiale de plus de 120 collaborateurs, est-il un handicap ?

Isabelle Harsch Ce n'est pas plus un handicap que d'être un homme de 50 ans. Ce qui compte au final, ce sont les compétences et les qualifications qu'on a. L'âge pèse peut-être plus que le genre. Avoir 30 ans aujourd'hui en tant qu'entrepreneur m'avantage dans le sens où j'ai une réactivité face au marché et au contexte économique. Je ne suis pas encore ancrée dans de vieux mécanismes, la nouveauté ne me fait pas peur, le changement non plus. De plus, je suis arrivée dans le monde du travail juste après la crise de 2008. Je suis donc peut-être plus à l'aise avec l'incertitude du marché qu'un entrepreneur ayant connu les années fastes du marché des années 80-90.

Monde Economique Quel style de management adoptez-vous avec vos équipes ?

Isabelle Harsch Mon style correspond à ma génération qui tranche avec le passé et son côté paternaliste et pyramidale. J'aime laisser de l'autonomie aux gens pour qu'ils puissent se développer et monter en compétences. J'apprécie cependant qu'un cadre assez clair et des objectifs soient posés. L'environnement doit être favorable à l'émergence de personnalité, mais dans un cadre assez bien défini.

Monde Economique La femme a du mal à parler d'elle, à se mettre en valeur pour faire ressortir ses atouts et faire prévaloir ses réussites professionnelles. Pensez-vous être ou devenir un modèle pour les futures jeunes femmes dirigeantes ?

Isabelle Harsch Cela me flatterait, mais il me faudra encore quelques années et plus de résultats pour pouvoir prétendre être un modèle pour les jeunes femmes dirigeantes. La force des femmes, à mon avis, est cette faculté de jongler entre les différents aspects liés à la direction d'une entreprise. Nous sommes peut-être plus multitâches que les hommes. De plus, nous avons tendance à mettre plus en avant notre équipe que nous-même. Une femme a cette capacité à fédérer et à motiver les gens pour que ce soit d'abord une réussite collective plutôt que personnelle.

Monde Economique Les entreprises familiales doivent relever plusieurs défis pour affronter un environnement toujours plus complexe. Face à un contexte économique incertain, quelles perspectives pour la maison Harsch ?

Isabelle Harsch Malgré le contexte difficile, Harsch est bien ancrée dans le tissu local et à l'international grâce à nos agents. Nous jouissons d'une très bonne réputation et travaillons dur pour la préserver. Dans un monde qui se globalise toujours plus, une entreprise familiale comme la nôtre a son épingle à tirer de par son indépendance, sa neutralité et sa connaissance du marché local.

Le fait d'avoir un partenaire qui est une entreprise familiale offre de plus grandes garanties parce que derrière on a un patron (ou une patronne), un nom et une volonté de bien faire. Que ce soit dans le monde des produits ou des services, il y a de la part du consommateur cette volonté de consommer de manière plus responsable, plus éthique et plus locale. Et ceci va s'accentuer au fil de ces prochaines années. C'est sur ce point précisément que se distinguent les maisons familiales.

Copyright © Monde Economique - Tous droits réservés