Par Monique Delarze


Les entreprises ont besoin que les médias parlent d'elles. Mais il existe aujourd'hui un grand paradoxe entre d'un côté les entreprises qui attendent - espèrent - que les médias leurs consacrent des articles, et de l'autre la sur- sollicitation dont font l'objet les médias qui sont submergés d'informations par toujours très objectives et bien préparées. La tâche s'est terriblement complexifiée et nécessite généralement d'avoir un/une attaché(e)s de presse neutre et objectif.

Les ingrédients du succès semblent pourtant assez simples
Apprécier le potentiel d'intérêt (du point de vue des médias) des informations que l'entreprise souhaite communiquer est la première chose à évaluer et nécessite le plus souvent un œil externe à l'entreprise. Si l'information ou le message sont dignes d'intérêt pour les médias et leurs publics, il s'agit d'identifier la forme sous laquelle faire passer le message, mettre par écrit, en valeur et en forme, ces informations, les diffuser de manière ciblée et personnalisée (c'est là que les relations personnelles privilégiées s'avèrent très précieuses). Enfin, assurer un suivi indispensable et parfois durable jusqu'à l'obtention de résultats.

Un exemple réussi
Un événement culturel prestigieux qui se passe chaque année en Belgique, souhaitait à partir de 2010 se faire connaître en Suisse afin de toucher collectionneurs, galeristes et institutions muséales. Sa direction avait déjà mis en place de semblables partenariats en France, Grande Bretagne, Angleterre, Italie, Espagne, Etats-Unis, Pays-Bas, Russie. Elle a donc cherché un professionnel des relations publiques avec un bon carnet d'adresses et de l'expérience dans le monde de l'art. Elle l'a trouvé et ensemble ils se sont mis au travail. Partis de rien en terme de notoriété, mais avec dans les mains un magnifique événement à faire connaitre, les résultats ont commencé à arriver puis à se développer. Des centaines d'articles imprimés et online ont été publiés et vont être publiés. C'est ainsi qu'avec persévérance et professionnalisme, l'événement s'est hissé dans les médias suisses ce qui amène toujours plus de visiteurs à faire le voyage de Bruxelles.

Un exemple plus modeste

Un restaurant situé dans les alpes vaudoises souhaitait redynamiser son image et attirer une nouvelle clientèle. La mission d'écrire des communiqués de presse et de les diffuser a été confiée à un spécialiste dans ce domaine. Résultat, au niveau régional, cela a permis d'obtenir plusieurs articles et une interview radiophonique.

Monique Delarze, conseil en marketing et communication

Copyright © Monde Economique - Tous droits réservés