Par R. P.


Marché de l'emploi suisse stable: demande croissante dans les secteurs de la construction, de la technique et des sciences naturelles

Q2 17 02 asjmi regionen fr

En comparaison trimestrielle, le marché de l'emploi suisse reste stable par rapport à l'année dernière. C'est ce qu'a mis en évidence l'Adecco Group Swiss Job Market Index, l'unité de mesure scientifique de l'Université de Zurich. Il existe toutefois d'importantes différences entre les régions et les groupes professionnels. La région lémanique enregistre un développement particulièrement prononcé. La demande de main-d'œuvre a par ailleurs considérablement augmenté dans les métiers de la construction et du développement, ainsi que dans le secteur technique et scientifique.

En comparaison annuelle, l'Adecco Group Swiss Job Market Index se maintient à un haut niveau. «Le nombre d'offres d'emploi s'est stabilisé, ce qui est le signe d'une reprise durable après le choc du franc et les incertitudes liées à cet évènement», explique Anna von Ow, spécialiste du Moniteur du marché de l'emploi suisse de l'Université de Zurich. En comparaison trimestrielle, on observe un léger recul, moins 6%, qui repose néanmoins en partie sur les effets saisonniers. Nicole Burth, CEO de The Adecco Group Switzerland, ajoute: «Un plus grand nombre d'offres d'emploi a été publié cet été par rapport à l'été 2016, en particulier dans les métiers du développement et du secteur principal de la construction. Cette évolution est due à l'augmentation des investissements dans la construction ainsi que de la demande immobilière.»

La région lémanique enregistre la plus forte croissance

Par rapport à l'année dernière, la région lémanique enregistre une nette augmentation des offres d'emploi (+26%), grâce à laquelle cette région maintient sa croissance, perceptible depuis longtemps en matière de nombre de postes à pourvoir. Tous les secteurs professionnels profitent de cet essor, en particulier les métiers de l'industrie et de la construction, qui sont en forte hausse par rapport au même trimestre de l'année précédente. En comparaison trimestrielle également, la région lémanique est en nette progression (+20%) et l'emporte ainsi sur toutes les autres régions. En comparaison annuelle, l'augmentation de la demande de personnel repose donc ici aussi sur une évolution actuellement très positive.

En Suisse orientale, l'essor se maintient également en comparaison annuelle, même si avec une hausse de 9%, il est nettement plus modéré qu'au printemps 2017 par rapport à l'année précédente. L'Espace Mittelland, lui aussi, enregistre ce trimestre une hausse de 13% par rapport à l'année dernière. La grande région de Zurich et la Suisse centrale restent stables par rapport à l'été 2016. Seule la Suisse du Nord-Ouest connaît un léger recul de 4% en comparaison annuelle. Dans cette région, ce sont surtout les services aux entreprises qui sont en baisse.

Plus forte augmentation: métiers des secteurs de la construction et du développement, de la technique et des sciences naturelles

En comparaison annuelle, les métiers du secteur de la construction et du développement affichent une forte reprise avec une hausse de 38%. L'évolution actuelle est un indice de reprise après les incertitudes liées au choc du franc en 2015. Directement après le choc du franc, à l'été 2016, les employeurs ont publié beaucoup moins d'offres d'emploi dans ce secteur. Avec une hausse de 17% en comparaison trimestrielle par rapport à l'année dernière, les métiers de la technique et des sciences naturelles poursuivent leur progression. Les métiers de l'ingénierie, en particulier, publient plus d'offres d'emploi. Le nombre de postes à pourvoir dans les métiers de l'industrie et des transports augmente par ailleurs de 11%. «L'économie suisse se rétablit. L'une des conséquences visibles de ce rétablissement est que les entreprises des secteurs de la construction, du développement, de la technique et du transport emploient plus de personnel», déclare Nicole Burth. Dans les secteurs de l'hôtellerie-restauration et des services aux personnes, les offres d'emploi ne sont qu'en très légère hausse par rapport à l'été 2016 (+5%). Dans le secteur du commerce et de la vente, en revanche, on observe une nouvelle diminution des offres d'emploi par rapport au même trimestre de l'année dernière (-11%). «Cela n'est cependant pas surprenant, car une mutation structurelle est en train de s'esquisser. La demande de personnel dans le commerce de détail est en diminution constante», ajoute Nicole Burth. «Les offres de postes vacants dans la fonction publique et l'enseignement ont également diminué par rapport à l'été dernier (-14%), ce qui peut être lié à des mesures d'austérité accompagnées d'un gel partiel des embauches dans différents secteurs de la fonction publique», explique Anna von Ow. Les postes d'enseignement classiques ne sont pas concernés par cette évoflution. Une légère baisse peut être observée dans les secteurs professionnels bureau et administration (-6%) et informatique (-4%). Le nombre de postes à pourvoir reste presque inchangé dans les métiers de la finance et de la fiducie (-1%), du management et de l'organisation (+2%) ainsi que dans le secteur de la santé (-2%).

Moins d'offres d'emploi sur les portails en ligne

Le nombre d'offres d'emploi publiées sur les portails en ligne a diminué par rapport à l'année dernière (-11%). Le nombre d'offres d'emploi sur les sites Internet des entreprises, en revanche, a augmenté de 8%. Fait intéressant, le nombre d'offres d'emploi publiées dans la presse enregistre également une légère hausse de 3% en comparaison annuelle.

Nous mettons à votre disposition sur www.adeccogroup.ch des analyses approfondies sur les six régions.

Vous trouverez ici l'infographie ASJMI T2 2017.

Twitter: #ASJMI for Updates

Copyright © Monde Economique - Tous droits réservés