Par Laurent Widmer


Le Silicom Group a vu le jour à la fin du mois de novembre. Il regroupe quatre entreprises romandes déjà bien installées sur le marché: l'hébergeur Krios, le partenaire informatique Helvetec, l'agence Digital Link et la société de services 8UIT. Cette nouvelle entité a établi son siège social à Fribourg. Elle emploie une trentaine de collaborateurs répartis sur l'ensemble du territoire romand, de Neuchâtel à Sion, en passant par Nyon et Martigny.

Pourquoi un tel regroupement? Le président Jean-Maurice Cailler précise sans détour: «Silicom Group, c'est la volonté absolue d'unir talents, compétences et innovations, autour d'une vision commune pour créer, dans les cinq prochaines années, le leader romand de l'informatique.» En plus de la croissance organique, des acquisitions ciblées permettront au groupe de poursuivre son développement ces prochains mois.

Le but avoué est de favoriser la numérisation des PME romandes en proposant un ensemble de compétences de pointe, ainsi qu'un catalogue de nouvelles solutions orientées clients. Le passage au digital, s'il est une nécessité pour les entreprises en recherche d'efficience, peut également s'apparenter à une source d'incertitudes. Les sociétés romandes disposent désormais d'un partenaire unique pour mener à bien leur digitalisation.

Copyright © Monde Economique - Tous droits réservés