Par Agence Ecofin


(Agence Ecofin) - Les banques locales sénégalaises ont été invitées au cours d'une rencontre tenue le 9 janvier 2018 à apporter plus de financements au profit des campagnes de commercialisation des produits agricoles et pour les petites et moyennes entreprises (PME) du pays. « Les établissements bancaires constituent un des maillons importants du secteur financier. Ils ont une contribution majeure à apporter au financement de l'économie » a fait savoir Amadou Bâ, le ministre sénégalais en charge de l'Economie, des Finances et du Plan.

Les PME sénégalaises qui constituent la plus grande partie des entreprises ont du mal à obtenir des crédits de la part des banques. A côté de cela, les agriculteurs locaux sont également en manque de financements pour commercialiser leurs productions.

Au-delà de l'augmentation des crédits accordés aux PME et au secteur agricole, il serait aussi important de revoir à la baisse les taux d'intérêt applicables à ces financements, et qui tournent dans une moyenne de 9,3%, contre une moyenne des taux de 6,2% au Sénégal.

Il ne sera pas aisé de convaincre les banques de suivre ces conseils, alors que la zone UEMOA entre de plain-pied dans l'application de nouvelles normes prudentielles dites de Bâle II et Bâle III. Ces règles risquent de rendre les banques plus exigeantes en matière d'octroi de crédits.

Chamberline Moko

Copyright © Monde Economique - Tous droits réservés