Par R. P.


À la suite de la décision du tribunal administratif de Leipzig, certaines villes allemandes commencent, déjà en 2018, à appliquer l'interdiction de circuler pour certains véhicules diesel. Voilà ce que révèle une analyse du comparateur sur Internet comparis.ch : sur le portail automobile de Comparis, un véhicule diesel d'occasion sur deux serait sujet à une telle interdiction. Au mois de mars 2018, la demande de voitures diesel sur le plus grand marché automobile en ligne de Suisse a enregistré une baisse de 20 %, atteignant un plus bas record.

Zurich, le 12 avril 2018 – En Allemagne, les premières interdictions de circuler concernant les véhicules diesel devraient entrer en vigueur dès ce printemps. Le gouvernement genevois a lui aussi annoncé vouloir examiner une interdiction temporaire de circuler pour les véhicules diesel anciens, à savoir ceux répondant aux normes antipollution allant d'Euro 1 à Euro 5. Il s'agit ici des véhicules mis en circulation avant septembre 2015. Selon l'Office fédéral de la statistique (OFS), près d'un million de voitures de ce type circulent sur le réseau routier suisse. Elles ne satisfont pas à la norme antipollution actuelle Euro 6.

Une voiture d'occasion sur deux ne satisfait pas à la norme Euro 6

Les acheteurs de véhicules d'occasion diesel doivent être particulièrement attentifs. Voilà ce que révèle une analyse du comparateur sur Internet comparis.ch : plus de 87 000 voitures diesel d'occasion sont à vendre sur le plus grand marché automobile en ligne de Suisse, et la moitié ne répond pas à la norme Euro 6. Parmi ses véhicules, un sur six (14 000) répond au mieux à la norme Euro 4, et seulement un sur cinq (25 000) satisfait à la norme Euro 5. Ces voitures tomberaient sous le coup des interdictions envisagées.

La demande de véhicules diesel recule de 20 % en mars

L'insécurité concernant l'avenir des véhicules diesel se reflète également dans la demande (voitures neuves et d'occasion) sur comparis.ch : rien que le mois dernier, les recherches de véhicules à motorisation diesel ont chuté de 20 %, atteignant fin mars un plus bas record. Entre janvier 2015 et avril 2018, la demande a globalement reculé de 44 %. Sur la même période, la demande de voitures particulières à motorisation essence a augmenté de 71 %.

Harry H. Meier, expert Mobilité chez Comparis, donne aux acheteurs d'un véhicule d'occasion le conseil suivant : « Quiconque songe à acquérir un véhicule diesel d'occasion relativement ancien devrait bien s'informer, avant son achat, sur les restrictions de circulation annoncées et peser le pour et le contre en fonction de ses besoins personnels en mobilité. Selon l'état actuel des connaissances, l'idéal est d'opter pour un modèle satisfaisant à la norme antipollution Euro 6. Ces véhicules, qui la plupart du temps ont été mis en circulation après septembre 2015, ne se trouvent pas dans la ligne de mire des mesures de protection de l'air. »

Méthode
L'analyse ayant duré jusqu'au 28 mars 2018 a porté sur un total de 87 170 annonces de vente de véhicules diesel d'occasion. Dans ces annonces, 42 364 voitures répondaient à la norme Euro 6, et 24 794 à la norme Euro 5. Et 14 027 véhicules satisfont au mieux à la norme Euro 4 (norme Euro déterminée manuellement selon la date de la première immatriculation). comparis.ch dispose de la plus grande offre en ligne de Suisse pour l'automobile et propose plus de 200 000 annonces.

Copyright © Monde Economique - Tous droits réservés