Hausse du nombre d’actifs occupés de 2,6%; taux de chômage BIT en léger recul à 4,1%

9 avril 2012

Selon les relevés de l’Office fédéral de la statistique (OFS), le nombre d’actifs occupés en Suisse augmente de 2,6% entre le 4e trimestre 2010 et le 4e trimestre 2011. Au sein de l’Union européenne (UE), il reste constant (+0,0%). Sur la même période, le taux de chômage selon la définition du Bureau international du Travail (BIT) recule très légèrement en Suisse, passant de 4,2 à 4,1%. L’UE voit son taux de chômage au sens du BIT augmenter, passant de 9,6 à 9,9%.

Population active occupée

En Suisse, 4,766 millions de personnes sont actives occupées au 4e trimestre 2011, soit 2,6% de plus qu’au 4e trimestre 2010. En un an, le nombre d’hommes actifs occupés augmente de 2,7% et le nombre de femmes actives occupées de 2,3%. L’Union européenne (UE27) et la zone euro (ZE17) voient au contraire leur population active occupée stagner en comparaison annuelle (+0,0% respectivement -0.2%).

Main-d’oeuvre suisse et étrangère

Entre le 4e trimestre 2010 et le 4e trimestre 2011, le nombre de travailleurs de nationalité suisse a progressé (+1,4% à 3,419 millions), tout comme le nombre de travailleurs de nationalité étrangère (+5,8% à 1,346 million). L’augmentation du nombre de travailleurs étrangers s’observe dans les principales catégories d’autorisations de séjour (autorisation d’établissement avec livret C : +0,9% ; autorisation de séjour avec livret B ou livret L depuis 12 mois ou plus en Suisse : +11,6% ; frontaliers avec livret G : +9,1% ; autorisation de courte durée avec livret L depuis moins de 12 mois en Suisse : +6,5%).

Chômage au sens du BIT

Au 4e trimestre 2011, 186’000 personnes sont au chômage en Suisse selon la définition du Bureau international du Travail (BIT), soit 1’000 de moins qu’un an auparavant. Ces chômeurs au sens du BIT représentent 4,1% de la population active, contre 4,2% au 4e trimestre 2010. Tant l’Union européenne que la zone euro voient aussi leur taux de chômage augmenter (UE27 : de 9,6 à 9,9% ; ZE17 : de 10,1 à 10,6%).

Chômage au sens du BIT selon diverses caractéristiques

Le taux de chômage au sens du BIT entre le 4e trimestre 2010 et le 4e trimestre 2011 diminue légèrement tant chez les femmes (de 4,6 à 4,5%) que les hommes (de 3,8 à 3,6%). Alors que, chez les Suisses, le taux de chômage est stable (3,1% aux 4es trimestres 2010 et 2011), le chômage baisse légèrement chez les étrangers résidants permanents (de 7,6 à 7,1%). Les étrangers résidants permanents ressortissants d’un Etat tiers présentent un taux de chômage au sens du BIT bien plus élevé que les étrangers originaires de l’UE27/AELE (4e trimestre 2011 : 12,2% contre 4,6%).

Les 15-24 ans sont la seule catégorie d’âge dont le taux de chômage au sens du BIT grimpe en l’espace d’un an (de 6,3% à 8,0%). On note une baisse plus marquée chez les 24-49 ans (de 4,2 à 3,6%) que chez les 50-64 ans (de 3,3 à 3,2%).

Durée du chômage au sens du BIT

Entre le 4e trimestre 2010 et le 4e trimestre 2011, la part des chômeurs de longue durée au sens du BIT progresse légèrement, passant de 34,2 à 35,8% (67’000 personnes au chômage depuis au moins un an sur les 186’000 chômeurs au 4e trimestre 2011). La durée (écoulée) médiane du chômage reste quasiment inchangée, passant de 219 jours à 221 jours.

Travail à temps partiel et sous-emploi

Le nombre de personnes travaillant à temps partiel est de 1,505 million au 4e trimestre 2011 (+30’000 par rapport au 4e trimestre 2010). Parmi celles-ci, 282’000 sont en sous-emploi, c’est-à-dire qu’elles souhaitent travailler davantage et sont disponibles à court terme pour le faire. Le taux de sous-emploi s’élève à 6,1% au 4e trimestre 2011, un chiffre inchangé par rapport au 4e trimestre 2010.

 

Recommandé pour vous