Henri-Claude Oyima, président de la bourse unifiée de la Cemac, annonce le renforcement prochain du compartiment actions

8 septembre 2019

(Agence Ecofin) – Henri-Claude Oyima, le président du conseil d’administration (PCA) de la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (Bvmac) et par ailleurs PDG de BgfiBank, a présenté au ministre camerounais des Finances, Louis, Paul Motaze, la seconde phase du projet d’unification de la Bvmac. C’était ce 4 septembre à Yaoundé, rapporte Investir au Cameroun.

Au terme de cette audience entre les deux personnalités, M. Oyima a déclaré : « Les équipes [de la bourse] sont désormais installées à Douala [au Cameroun]. Il reste maintenant à renforcer les actions du premier compartiment. Aujourd’hui, notre bourse est principalement axée sur le compartiment obligations. Nous allons lancer le compartiment actions ».

En d’autres termes, la Bvmac compte diversifier son offre en dehors des obligations, les bons du trésor et les emprunts obligataires. Toujours selon Jean-Claude Oyima, la bourse unifiée entend booster le marché secondaire afin que les opérateurs de la sous-région Cemac (Cameroun, Centrafrique, Gabon, Guinée équatoriale, Tchad) puissent bénéficier d’autres mécanismes de financements du marché.

Pour rappel, au cours de la première phase, le processus de fusion des structures des deux marchés boursiers d’Afrique centrale a abouti, en juillet 2019, à une nouvelle configuration du marché financier régional articulée autour d’un régulateur unique, basé à Libreville (Gabon) et une bourse unique, dont le siège est fixé à Douala. Cette bourse est issue de la fusion de deux bourses existantes (Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale [Bvmac] et Douala Stock Exchange [DSX]).

SA

 

Recommandé pour vous