Kenya : des entreprises autrichiennes, japonaises et françaises en lice pour un contrat de 200 millions $

10 octobre 2018

(Agence Ecofin) – Les consortiums emmenés par les groupes français Vinci-Meridiam Infrastructure et japonais (IHI Corporation Acciona), ainsi que l’autrichien Sotrabag AG sont dans le dernier trio des prestataires de service retenus pour un contrat de construction d’un pont au Kenya.

Le marché d’une valeur de 200 millions $ est un contrat de partenariat public privé pour la construction du deuxième pont de Nyali. Un ouvrage de 6 voies dont le but est d’apporter plus de fluidité dans la circulation entre la ville de Mombassa et l’île qui lui est adjacente.

La Kenya Urban Roads Autorithy, l’entité maîtresse d’ouvrage de ce projet devrait rapidement engager des discussions avec ces trois prestataires pour retenir le candidat final. Ce projet est le cinquième annoncé au Kenya dans le domaine des infrastructures de transport depuis le début de l’année 2018. Le projet le plus important de la période est celui de la construction d’une zone économique spéciale à 3,6 milliards $.

Idriss Linge

 

Recommandé pour vous