Kenya : Equity Group s’offre les services du Suédois John Wilson, comme directeur des opérations et cible une expansion africaine

3 septembre 2019

(Agence Ecofin) – Le kényan Equity Group s’est offert les services de John Wilson (photo), un ressortissant suédois, pour occuper le poste de directeur des opérations, avec compétence en Afrique de l’Est et australe. La nouvelle recrue de la première banque kényane en termes de valorisation boursière, a précédemment occupé le poste de responsable du pôle institutions financières dans le bureau Afrique de l’Est de la Société financière internationale.

« John apporte une expérience internationale et se joint à une équipe d’experts très talentueux qui animent notre stratégie Equity 3.0, qui permettra au groupe de numériser et de digitaliser complètement la banque. Sa profonde expertise et sa compréhension des institutions financières africaines seront inestimables au moment où le groupe vise une place de premier plan dans la région Afrique », a fait savoir James Mwangi, PDG d’Equity Group Holdings commentant cette nomination.

Il faut toutefois rappeler qu’Equity Bank a reçu des prêts de deux importantes institutions scandinaves, notamment le Norfund et le Swedfund. Il n’est pas exclu que le groupe ait voulu se rassurer de sa stratégie d’expansion, surtout qu’il veut désormais aller à la conquête de plus de pays africains, en faisant passer le nombre des filiales de sa région à 15, d’ici 2024.

Malgré de bonnes performances retrouvées, la nouvelle recrue d’Equity Group a du pain sur la planche. L’institution financière devra hisser sa rentabilité aux niveaux du secteur bancaire kényan. Selon des données collectées par l’Agence Ecofin, ses différentes marges de rentabilité (revenus d’intérêts, bénéfices avant impôts et bénéfices nets), sont toutes, un ou deux points en dessous de la moyenne générée par l’activité bancaire dans le pays.

Equity Group se comporte plutôt bien sur le Nairobi Securities Exchange. Sa valeur y affiche une progression de 14,8% depuis le début de l’année 2019. C’est une performance meilleure que celle de la même période en 2018 (+11,9%). Mais c’est moins bien que sa performance boursière de la même période au cours de l’année 2017.

Idriss Linge

 

Recommandé pour vous