Kenya : le top 20 des sociétés cotées a payé l’équivalent d’1 milliard $ de dividendes pour le compte de l’exercice 2018

3 juin 2019

(Agence Ecofin) – Les 20 premières entreprises du Nairobi Securities Exchange en termes de valeurs boursières, ont pour l’exercice 2018, payé à leurs actionnaires, des dividendes dont la valeur cumulée a atteint 135 milliards de Shillings (1,3 milliard $). 

Deux entreprises de cet indice ont fait exception, notamment l’assureur Britam qui n’a pas payé de dividende, et le distributeur de produits pétrolier Kenokobil, qui n’a pas publié ses comptes. Ce niveau de dividende qui est un record pour le NSE 20 aura surtout été tiré par Safaricom première capitalisation boursière du pays, et qui en plus du dividende normal, a recompensé ses actionnaire d’un dividende exceptionnel. 

Le secteur bancaire s’est lui aussi montré large avec ses actionnaires, malgré un environnement marqué par la limitation des taux sur les crédits bancaires, une entrave à leurs revenus. Les sept banques de l’indice NSE 20 que sont : KCB Group, Equity Group, Co-operative Bank, NIC, Stanbic Bank, Diamond Trust Bank et I&M Bank, ont payé un dividende cumulé de 42,5 milliards de shillings.

Ce niveau de récompense des actionnaires ressemble plus à un lot de consolation. Pris ensemble, les entreprises de l’indice ont connu une perte de valeur potentielle de 419 milliards de shillings kényans, sur un marché financier qui a sensiblement été marqué par des baisses de valeurs.

Idriss Linge

 

Recommandé pour vous