Kobo360, le « Uber pour camions » nigérian lève 30 millions $ avec Goldman Sachs

19 août 2019

(Agence Ecofin) – La start-up nigériane de fret Kobo360 a annoncé, mercredi, la finalisation d’une levée de fonds de 20 millions $. Le tour de table mené par la banque d’investissement américaine Goldman Sachs a connu la participation d’Asia Africa Investment and Consulting et d’anciens investisseurs tels que TLcom Capital, Y Combinator, ainsi que celle de Société financière internationale (SFI) pour laquelle « l’investissement continu dans Kobo360 est le fruit du succès de l’entreprise. » En liaison avec sa première injection de fonds qui a permis à la jeune pousse de déployer ses ailes au Togo, au Ghana et au Kenya, à la suite du Nigeria où le projet a pris son envol en 2017.

« Kobo360 renforce la capacité du vaste réseau de « micro » flottes mal desservies d’Afrique afin de répondre aux énormes besoins non satisfaits des grandes entreprises et des PME en matière de fret long-courrier, en apportant de la valeur », a soutenu Wale Ayeni, qui dirige l’investissement en Afrique pour la branche de la Banque mondiale qui soutient le secteur privé, la SFI.

10 nouveaux marchés dans le viseur

Grâce à l’argent mobilisé lors du tour de table, Kobo360 prévoit d’ajouter 25 000 nouveaux chauffeurs à sa plate-forme, au cours des prochains mois, pour donner un coup de boost au récent Accord continental de libre-échange africain, et d’élargir sa portée en Afrique, en pénétrant 10 nouveaux marchés, d’ici la fin de 2020. 

Une partie du financement sera utilisée pour la mise en place de son système d’exploitation logistique mondial (GLOS), une plate-forme de blockchain qui aidera l’entreprise à augmenter ses services sur la chaîne d’approvisionnement.

La touche des banques locales

Habituée aux incursions des grands investisseurs, Kobo360 peut désormais compter sur les banques nigérianes.

Pour régler ses factures d’exploitation, la start-up qui revendique une flotte de plus de 10 000 chauffeurs et camions connectés à sa plateforme, bénéficiera d’une bouffée d’oxygène pour désamorcer les pressions de trésorerie, et se maintenir à flot. En effet, un financement additionnel en fonds de roulement, en monnaie locale (naira) de l’équivalent de 10 millions $, a été obtenu des banques commerciales nigérianes, a communiqué la start-up.

2853 hobi

Obi Ozor, CEO et fondateur de Kobo360

Des facilités pour les chauffeurs

Avec ce volant de liquidité, Kobo360 qui compte parmi ses clients de grands noms tels que le groupe Dangote, DHL, Unilever, Olam ou Lafarge, veut sécuriser le financement de ses nouveaux produits centrés sur le conducteur, avec pour objectif d’améliorer son revenu.

« Nous voyons déjà les chauffeurs qui effectuent des trajets sur la plate-forme Kobo360 augmenter leurs revenus mensuels de 40% », a déclaré Obi Ozor, PDG de Kobo360, faisant le trait d’union avec KoPAY, un produit qui donne accès à un fonds de roulement mensuel pouvant atteindre 5 000 $, KoboSAFE, (l’accès à une police d’assurance), et KoboCARE, (l’accès à du carburant à bas coût), des forfaits HMO complets et un programme de formation pour les familles des conducteurs. La start-up garantit au moins cinq livraisons à ses chauffeurs par mois.

Si la pépite ouest-africaine avait déjà réussi deux levées de fonds, – 1,2 million de dollars auprès du fonds américain Western Technology Investment en juin, puis 6 millions de dollars accordés par l’IFC en décembre –, cette dernière opération est la plus importante depuis son lancement, sur fonds d’appétit grandissant aussi bien des anciens investisseurs que des nouveaux.

Fiacre E. Kakpo

 

Recommandé pour vous