La BCEAO est peu satisfaite du taux de bancarisation de la région à la fin 2017, malgré une légère amélioration

21 mars 2019

(Agence Ecofin) – Un rapport publié en début de semaine par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, indique qu’à la fin de l’année 2017, le taux de personnes âgées de 15 ans et plus et possédant un compte dans une banque, à l’exclusion des microfinances et avoirs dans les porte-monnaie électroniques, était de 17 % de la population. Il est en très légère hausse comparé au 16,5 % de taux de bancarisation enregistré un an auparavant.

Cette évolution intègre l’augmentation de 4,5 % du nombre de particuliers titulaires de comptes auprès des banques et dont le nombre a atteint 9,4 millions de personnes contre 9 millions en 2016. Parmi les huit Etats de l’Union, le taux de bancarisation le plus élevé a été observé au Bénin (27,2 %) ensuite au Togo (24,3 %) et au Burkina Faso (22,2 %).

La BCEAO regrette une faible amélioration de cet indicateur, en dépit des initiatives entreprises, telles que l’identification de certains services bancaires à offrir gratuitement par les banques à leur clientèle. L’institution propose aux banques d’adopter des solutions innovantes en partenariat avec d’autres fournisseurs de services pour améliorer l’inclusion financière et le taux de bancarisation dans la sous-région.

Chamberline Moko

 

Recommandé pour vous