La fintech nigériane Lidya veut aller à la conquête de l’Europe de l’Est avec un objectif de 1,1 milliard $ de micro-crédits

14 octobre 2019

(Agence Ecofin) – Un peu plus d’une année et demie après avoir marqué un grand coup en mobilisant près de 7 millions $ de fonds auprès de divers capitaux-risqueurs, la fintech nigériane Lidya, qui s’est spécialisée dans l’octroi de micro-crédits, vise désormais le marché est-européen, avec un objectif de prêts de 1 milliard d’euros (1,1 milliard $), a rapporté Bloomberg, citant un responsable de l’entreprise.

Selon Ercin Eksin (photo), un des cofondateurs de la fintech nigériane, le déploiement se fera sur cinq ans, avec comme cibles, de petits entrepreneurs qui ne sont pas capables d’obtenir des crédits bancaires. Cette expansion sur d’autres marchés que celui du Nigéria prend des allures de test pour la technologie qu’utilise Lidya pour évaluer rapidement les risques de défaut des personnes jugées non pertinentes par les banques classiques.

L’entreprise a déjà fait son chemin au Nigeria où, selon certaines analyses, le gap de financement pour les petits entrepreneurs atteint les 25 milliards $. Ses fondateurs ont souvent expliqué que leur algorithme permet, sur la base de certains indicateurs qu’ils ont choisi de garder secrets, si une personne est éligible ou non au bénéfice de leurs prêts.

 Idriss Linge

 

Recommandé pour vous