La Fintech Tala lève 110 millions $ pour financer son expansion dans des marchés émergents, dont l’Afrique

25 août 2019

(Agence Ecofin) – Tala, une société de technologie financière qui propose sur sa plateforme des microcrédits compris entre 10 et 500 $, a mobilisé 110 millions $ auprès d’un groupe d’investisseurs pour financer son expansion dans des marchés émergents, y compris en Afrique.

La Fintech qui est présente au Kenya, en Tanzanie, aux Philippines, au Mexique et en Inde, envisage de lancer de nouveaux produits financiers et d’étendre ses activités au-delà des microcrédits. La firme prévoit également de pénétrer cinq nouveaux pays au cours des deux prochaines années.

La société de capital-risque américaine RPS Ventures a dirigé cette opération d’investissement. D’autres firmes parmi lesquelles PayPal Ventures, la branche de capital-risque de l’entreprise américaine de paiement en ligne PayPal, les sociétés de capital-risque GGV Capital et Revolution Growth y ont également participé.

Depuis son lancement en 2014, Tala a accordé des microcrédits à près de 4 millions de clients répartis sur trois continents et pour un montant global de plus d’un milliard $. La Fintech propose des prêts sans garantis à des personnes sous-desservies ou exclues des services de prêts proposés par des banques commerciales. Cette opération porte le total des fonds levés par la société technologique Tala à 200 millions $.

Selon le Global Findex 2017 du Groupe de la Banque mondiale, seulement 34% des Africains ont accès à un compte bancaire et 6% ont accès à un emprunt formel obtenu auprès d’un établissement bancaire.

Chamberline Moko

 

Recommandé pour vous