La SFI finalise la cession de ses 14,1% de participation dans le capital d’Ecobank Transnational Incorporated

28 août 2019

(Agence Ecofin) – La Société financière internationale (SFI) a finalisé sa sortie du capital d’Ecobank Transnational Incorporated (ETI). L’entité membre du Groupe de la Banque mondiale et qui finance le secteur privé dans les pays en développement, était depuis 2013 actionnaire du groupe bancaire panafricain à hauteur de 14,1% via deux de ses fonds d’investissement.

L’acquéreur dans le cadre de cette opération est Arise BV, un véhicule mis en place par les fonds néerlandais (FMO) et norvégien (Norfund) de développement pour gérer leurs actifs bancaires en Afrique et en acquérir de nouveaux. « Arise a pour objectif de collaborer avec des fournisseurs de services financiers locaux (FSF) en Afrique subsaharienne afin de stimuler la croissance économique via le renforcement du secteur bancaire local. Cette transaction avec ETI permettra à Arise de collaborer avec Ecobank pour faire progresser l’inclusion financière à travers le continent », a expliqué Deepak Malik, directeur général d’Arise BV.

La SFI pour sa part, explique sa sortie dans le cadre de la gestion normale de son portefeuille. « Dans le cadre de la rotation ordinaire de son portefeuille d’actifs, IFC a cédé ses participations dans ETI à une maison d’investissement très réputée avec un fort mandat de développement pour l’Afrique », a simplement fait savoir, Paolo Martelli, conseiller à la SFI.

Les détails de la transaction n’ont pas été communiqués. Mais il n’est pas impossible que ce retrait de la SFI soit plutôt la conséquence de la faible rentabilité de l’opération. En effet, le groupe bancaire panafricain bataille depuis la crise pétrolière de 2014 qui a négativement impacté son plus gros marché (le Nigeria), pour sortir la tête de l’eau. Arise BV rejoint dans l’actionnariat d’Ecobank, les sud-africains Public Investment Corporation et Nedbank et le Qatari Qatar National Bank.

Sur le Nigerian Stock Exchange, le plus important des marchés financiers africains où ETI est coté, la valeur de son action a baissé de 9,7%, le 27 août 2019. C’est un signe peut-être que l’acquisition des parts de la SFI par Arise soit faite à un prix qui valorisait faiblement la banque. Chez Ecobank, on choisit de voir cette évolution des choses dans le bon sens.

« Nous accueillons Arise en tant qu’actionnaire d’ETI et pensons qu’il existe une forte synergie dans nos objectifs stratégiques, notamment pour assurer et renforcer l’inclusion financière et le potentiel de développement de notre continent », a commenté Ade Ayeyemi, le directeur général de l’institution, selon des propos rapportés par le communiqué qui donne l’information.

Idriss Linge

 

Recommandé pour vous