L’Américain Marriott envisage d’accroître son portefeuille d’hôtels en Afrique de 50% d’ici 2023

1 octobre 2018

(Agence Ecofin) – Le groupe hôtelier américain Marriott International a annoncé, dans un communiqué publié le 1er octobre, qu’il allait accroître son portefeuille d’hôtels en Afrique de 50% d’ici 2023, pour le porter à plus de 200 établissements et 38 000 chambres.

Marriott a révélé avoir déjà signé des accords de partenariat pour l’ouverture de nouveaux hôtels dans quatre pays africains où il est déjà présent (le Ghana, le Kenya,  le Maroc et l’Afrique du Sud), ainsi qu’au Mozambique, sans préciser le nombre exact de ces nouveaux hôtels.

«La signature de ces accords va permettre à Marriott International d’augmenter son portefeuille africain de 50%, à plus de 200 hôtels et 38 000 chambres d’ici 2023.», a précisé le groupe dans son communiqué, indiquant que les investissements prévus dans ce cadre se chiffrent à plus de 250 millions de dollars.

Actuellement présent dans 21 pays africains, le groupe prévoit par ailleurs d’étendre sa toile à de nouveaux marchés, dont le Bénin, le Botswana, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie et le Sénégal.

Marriott est devenu le premier groupe hôtelier en Afrique en 2014, suite au rachat de la chaîne sud-africaine Protea Hotel Group.

«L’acquisition de Protea Hotels et le rachat de Starwood Hotels & Resorts Worldwide, a donné une impulsion à notre croissance organique sur le continent.», a déclaré Alex Kyriakidis, président et directeur général de Marriott International pour la région Moyen-Orient et Afrique.

«Le continent africain est encore mal servi en ce qui concerne l’offre hôtelière de marque, ce qui nous offre une formidable opportunité de développer nos marques et d’améliorer notre empreinte.», a-t-il ajouté.

Basé à Bethesda (Etats-Unis), Marriott International est le leader mondial de l’hôtellerie avec plus de 6 700 hôtels dans 130 pays.

 

Recommandé pour vous