L’assureur Old Mutual manque largement l’objectif de closing pour son 3ème fonds dédié aux infrastructures d’Afrique

7 août 2019

(Agence Ecofin) – Africa Infrastructure Investment Management (AIIM), un gestionnaire de fonds totalement contrôlé par l’assureur Old Mutual coté sur les bourses de Johannesburg et de Londres, a manqué l’objectif de closing, pour son troisième véhicule d’investissement destiné au financement des infrastructures en Afrique. Africa Infrastructure Fund 3 lancé en 2017, n’a attiré que 350 millions $ à sa clôture le 24 juillet 2019 dernier, contre un objectif de 750 millions $.

Les dirigeants de la firme de gestion de fonds relativisent un peu cet échec en indiquant d’une part, que l’objectif de closing était un idéal, apprend-on des propos rapportés par une plateforme de collecte des données sur les fonds d’infrastructures dans le monde. Aussi, ils rappellent qu’à 350 millions $, on est au-dessus de la moyenne des fonds dédiés aux infrastructures en Afrique, qui tourne autour des 250 millions $.

Dans ce contexte, il sera donc fort probable que Africa Infrastructure Fund 3 délivre ses objectifs d’investissement situés entre 20 et 30 millions $. Rappelons que 48% des ressources mobilisées dans ce contexte, ont été apportées par les institutions de financement du développement. On se demande s’il sera possible de déverrouiller les ressources nécessaires pour les infrastructures en Afrique

La Banque africaine de développement estime que le besoin annuel de ressources financières pour y arriver pourrait atteindre les 140 à 170 milliards $ par an, au cours des 10 prochaines années. Mais une absence de politique infrastructurelle concertée, la faible capacité de mobilisation des ressources locales par les pays, et les contraintes à emprunter sur le marché international de la dette, rendent difficile l’ambition de réunir de telles sommes.

Idriss Linge

 

Recommandé pour vous