Le groupe agroalimentaire suisse Nestlé est sorti de l’année 2018 avec de bons gains sur sa filiale au Nigéria

7 mars 2019

(Agence Ecofin) – Le groupe agroalimentaire suisse Nestlé, devrait sortir de l’année 2018, avec de bons gains sur sa filiale au Nigéria. La période aura été marquée par un bénéfice net de 43 milliards de nairas (118,8 millions $). Il est en hausse de 28% comparé à celui de l’année 2017 précédente.

Sur ce résultat net, le conseil d’administration de l’entreprise a proposé que soit distribué un dividende global de 37,6 milliards de nairas. C’est une proposition qui est 90% supérieur au dividende de 19,8 milliards de nairas payés en 2017.

Avec ses 66,2% de participation dans le capital de Nestlé Food Nigeria, le groupe suisse se taillera la part du lion, avec un dividende brut de 24,5 milliards de nairas (67,7 millions $).

Hormis cette rémunération en dividende, le groupe Nestlé a été prêteur de sa filiale nigériane dans les années antérieures, pour près de 66 millions $. Ses comptes financiers établissent qu’il est rentré en possession de son argent avec en prime divers taux d’intérêts.

Ainsi Nestlé Nigeria est désormais libéré de sa dette et se positionne pour affronter un marché dont les défis sont aujourd’hui passés. Elle est ainsi parvenue à réduire considérablement ses pertes de change et a trouvé un marché favorable dans d’autres pays comme le Niger, ou les ventes ont été multipliées par près de 5.

Reste désormais à savoir comment les investisseurs du Nigerian Stock Exchange où la société est cotée, vont se comporter. Depuis le début de l’année son action oscille entre hausses et baisses. Le consensus des analystes estime que le titre devrait reculer jusqu’à atteindre un niveau inférieur de 5,6% à sa valeur moyenne qui est de 1420 nairas.

Idriss Linge

 

Recommandé pour vous