Le groupe bancaire américain JP Morgan réduit sa confiance aux obligations émises en monnaie locale par l’Etat sud-africain

15 mai 2019

(Agence Ecofin) – JP Morgan, le groupe bancaire américain a décidé de réduire sa confiance aux obligations émises par le gouvernement sud-africain en rand, la monnaie locale. La banque d’investissement a décidé de passer d’un niveau très élevé d’appréciation de ces produits financiers, à un niveau moyen. 

Dans une note à ses investisseurs dont une part du contenu a été rapporté par Reuters, ses analystes expliquent que les perspectives budgétaires du pays se sont encore plus dégradées qu’on ne l’imaginait et qu’on devrait désormais s’attendre à un encours record de déséquilibre du budget, représentant 5,5 % du produit intérieur brut du pays. 

Le déficit budgétaire est actuellement la bête noire des leaders politiques sud-africains, aussi bien ceux qui sont au pouvoir que ceux qui aspirent à y être. La faillite de nombreuses entreprises d’Etat, dont le mastodonte en charge de la production d’énergie Eskom, cause un gros déficit. 

Au mois de février dernier, le gouvernement a revu son programme à moyen terme et prévoit désormais un déficit plus important de son budget dans les trois prochaines années.

La décision de JP Morgan anticipe sur les conclusions de la notation prochaine de l’agence Moody’s, qui conserve actuellement sa note positive sur les obligations du gouvernement sud-africain. 

Idriss Linge

 

Recommandé pour vous