Le groupe d’information financière Thomson Reuters bientôt actionnaire du London Stock Exchange

4 août 2019

(Agence Ecofin) – Thomson Reuters est désormais positionné pour devenir actionnaire à 15% du London Stock Exchange Group, a-t-on appris d’un communiqué officiel.

La société de bourse a décidé d’acquérir, en contrepartie, la plateforme de données financières Refinitiv Holdings, dont le groupe médiatique britannique basé dans le quartier des affaires de Canary Warf à Londres, est actionnaire à hauteur de 45%.

L’ensemble de la transaction est valorisé à 27 milliards $. Avant l’offre d’acquisition de LSEG, la plateforme Refinitiv avait déjà fait l’objet d’un rachat avec effet de levier de la part de Blackstone, une des plus grosses firme d’investissement au monde. Des analystes estiment que cette transaction lui permet d’encaisser près du double de sa mise.

En reprenant cette plateforme qui compte plus de 40 000 clients, la Bourse de Londres (qui est aussi la deuxième place boursière pour des entreprises opérant en Afrique, en terme de capitalisation), compte élargir ses sources de revenus via la vente d’informations et de données servant d’analyse pour les investisseurs. Il faut dire que pour les grandes bourses, la génération des revenus via les transactions sur les actions, est à la baisse. Elles sont donc en quête de diversifications et de niches de croissance.

Rappelons, que le London Stock Exchange exploite des marchés d’actions et de produits dérivés, notamment la Bourse de Londres, Borsa Italiana, ou encore MTS et Turquoise. Il est également le propriétaire majoritaire d’une entreprise leader en Europe, dans la compensation des couvertures de devises en euros. Son activité de services d’information comprend des services d’indexation financière, d’analyse comparative et d’analyse des données.

Thomson Reuters devrait continuer à être le principal fournisseur d’informations pour le LSE Group sur les 30 prochaines années encore, en vertu d’un contrat de renouvellement signé l’année dernière. Les plateformes d’informations financières sont devenues la cible de gros investisseurs.

 

Recommandé pour vous