Le groupe Standard Chartered Bank débute ses activités africaines sur de nouvelles bases en cette année 2019

21 janvier 2019

(Agence Ecofin) – Standard Chartered Bank, un groupe financier présent dans 17 pays africains et dont le premier actionnaire (avec 15,6% de participations) est le fonds souverain singapourien Tamasek, a débuté l’année 2019 avec des ajustements sur ses opérations africaines.

Déjà elle devrait finaliser la cession de ses activités de capital-investissement dans la région et dans d’autres parties du monde, après avoir trouvé un accord avec la firme Intermediate Capital Group (ICG), pour un montant d’un milliard $. L’opération devrait se concrétiser avant la fin du premier semestre 2019.

« Stanchart » a aussi procédé à un réajustement de leadership dans ses opération en Afrique. La nigériane Bola Adesola (photo), qui jusque là était directrice pour le Nigéria et l’Afrique de l’Ouest, est devenue-vice présidente du conseil d’administration du groupe, en charge des opérations africaines. Elle représentera désormais Standard Chartered Bank dans divers conseils d’administration en Afrique.

Lamine Majang prendra la place de Bola Adesola au Nigéria et Afrique de l’Ouest. Il a une longue expérience dans la gestion des clusters bancaires régionaux, après de nombreuses années passées à la tête des activités au Kenya et en Afrique de l’Est, ainsi qu’à Oman, en Ouganda ou en Sierra Leone.

 Kariuki Ngari devient le directeur général de la filiale kényanne. Un poste reste à pourvoir, c’est celui de Directeur général pour l’Afrique de l’Est.

« Ces changements garantissent une succession sans heurt et ordonnée, ce qui nous permettra de continuer à nous concentrer sans relâche sur la mise en œuvre de notre stratégie et la saisie des opportunités dans toute la région », a expliqué Sunil Kaushal, le Directeur en charge de l’Afrique et du Moyen-Orient

Rappelons que ces deux régions ont connu quelques déboires en terme de performances financières, selon des données publiées par Standard Chartered Bank pour les performances au terme du troisième trimestre 2018. Sur les 9 mois s’achevant fin septembre, leur contribution aux revenus du groupe a été de 1,9 milliard $, contre 2,08 milliards $ la même période en 2017.

Idriss Linge

 

Recommandé pour vous