Le Kenya, l’Ouganda et le Zimbabwe sont les champions africains du Mobile Banking, selon une étude du groupe EFG Hermes

13 juin 2019

(Agence Ecofin) – Le Kenya est le champion africain incontesté du Mobile Banking, selon une étude rendue publique, début juin, par la banque d’investissement égyptienne EFG Hermes.

Intitulée « Le téléphone mobile: approfondir l’inclusion financière mais à un coût élevé» (The Mobile: Deeping Financial Inclusion But at a High Cost), cette étude révèle que 72% des clients des banques kényanes utilisent leur téléphone mobile pour bénéficier de services bancaires comme l’épargne ou l’obtention de prêts. Ce taux représente près de trois fois la moyenne mondiale (25%).

Avec 47% des personnes bancarisées utilisant les services de Mobile Banking, l’Ouganda arrive en deuxième position à l’échelle continentale, devant le Zimbabwe (45%), la Tanzanie (37%), le Ghana (36%), le Rwanda (29%), la Zambie (26%), le Botswana (25%), l’Afrique du Sud (20%) et le Nigeria (8%).

La moyenne de l’utilisation du Mobile Banking par la population bancarisée en Afrique subsaharienne est de 21%.

D’autre part, l’étude révèle que le Ghana occupe la première marche du podium à l’échelle africaine en matière de pénétration du mobile money, avec un taux de 152%, devant le Rwanda (142%) et le Kenya (105%).   

Un taux de pénétration du mobile money supérieur à 100% signifie qu’une partie de la population a accès aux services d’argent mobile depuis plus d’une ligne téléphonique.

 

Recommandé pour vous