Les Perspectives d’Emploi en Suisse pour le 1er trimestre 2012

30 janvier 2012

Les résultats de l’Etude Manpower sur les Perspectives d’Emploi en Suisse pour le 1er trimestre 2012 indiquent que sur les 754 employeurs interrogés, 5% prévoient une augmentation de leurs effectifs, 5% une baisse et 89% n’envisagent aucun changement.

La Prévision Nette d’Emploi désaisonnalisée s’établit à 0%, un résultat en diminution de 2 points en comparaison trimestrielle et de 4 points en comparaison annuelle. « Ce résultat, le plus mitigé depuis le 3e trimestre 2010, semble montrer que les employeurs suisses ressentent le ralentissement de la dynamique de croissance.

Les incertitudes actuelles, étroitement liées à la crise de la dette et couplées à la problématique du franc fort, engendrent certainement une attitude attentiste des employeurs suisses qui préfèrent évaluer les développements économiques avant d’entreprendre de nouveaux engagements. », commente Urs Schüpbach, directeur général de Manpower Suisse.

Résultats des régions

Sur les 7 régions sondées, 3 présentent des perspectives de recrutement positives pour le 1er trimestre 2012. La Suisse orientale (+11%) affiche la Prévision Nette d’Emploi la plus élevée et la plus forte hausse en comparaison annuelle (8 points). A l’opposé, la Suisse centrale (-12%) rapporte le résultat le plus pessimiste et enregistre ses perspectives de recrutement les plus négatives depuis le lancement de l’Etude en Suisse au 3e trimestre 2005, ainsi que les plus forts reculs en comparaison trimestrielle (14 points) et annuelle (19 points). Les employeurs de la région Espace Mitteland (+4%) semblent plus optimistes avec la progression la plus marquée en comparaison trimestrielle (12 points).

Les deux pôles de croissance que représentent la Région lémanique (-6%) et la région Zurich (+7%) enregistrent, pour la première, une baisse de 9 points en comparaison trimestrielle, alors que la deuxième maintient des prévisions identiques à celles du trimestre précédent. « Le pessimisme exprimé par les employeurs de la Région lémanique traduisent probablement les conséquences du franc fort. Problématique qui semble influencer la plupart des régions où l’emploi est étroitement lié au marché de l’exportation. », précise Urs Schüpbach.

Résultats des secteurs d’activité

Les employeurs de 5 des 10 secteurs prévoient une hausse de leurs effectifs au prochain trimestre. Le secteur Activités financières, assurance, immobilier et services aux entreprises (+8%) présente les intentions d’embauche les plus positives, tandis que le secteur Commerce (-15%) anticipe la Prévision Nette d’Emploi la plus pessimiste et son résultat le plus bas depuis le 3e trimestre 2009. « Les bonnes perspectives du secteur Activités financières, assurance, immobilier et services aux entreprises corroborent la situation favorable des assurances et de l’immobilier, alors que le résultat plutôt maussade du secteur Commerce peut également s’expliquer par les difficultés liées au franc fort. », souligne Urs Schüpbach.

Par rapport au trimestre précédent, le secteur Electricité, gaz et eau (+6%) montre le plus fort fléchissement (9 points), le secteur Transport, entreposage et communication (-3%), quant à lui, enregistre la hausse la plus marquée (12 points). Par contre, en comparaison annuelle, ce dernier affiche la plus forte baisse (13 points). Les employeurs du secteur Construction (+2%) présentent une évolution positive en comparaison trimestrielle (6 points) et annuelle (6 points).

 

Recommandé pour vous