Nigeria : l’Office de gestion de la dette reprécise la position du gouvernement sur la question des eurobonds

23 juin 2019

(Agence Ecofin) – L’Office public nigérian en charge de la gestion de la dette a rectifié, dans un communiqué publié ce 20 juin 2019, l’information selon laquelle le pays n’envisageait pas de recourir, cette année, à l’émission d’eurobonds pour financer son déficit budgétaire.

L’institution explique  que la confusion est née d’un quiproquo.  A la question d’un journaliste qui souhaitait savoir, lors d’un forum sur la finance islamique,  si le gouvernement comptait émettre des Sukuks (obligations islamiques en dollars US), la directrice générale du Debt Management Office a répondu par la négative.

La réponse a été que cela n’était pas possible en raison du processus particulier d’émission des Sukuks. Mais l’institution ne confirme pas de manière ferme que le Nigeria emettra des eurobonds.

Le déficit public de l’exercice budgétaire 2019 est annoncé à 1930 milliards de nairas (5,3 milliards $). 824 milliards de nairas sur ce déficit seront comblés sur financement extérieur.

Le gouvernement nigérian prévoit, en premier lieu, de mobiliser des ressources concessionnelles auprès des bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux. C’est seulement en cas d’insuffisance de ressources via cette voie, que seront explorées des possibilités d’emprunts commerciaux, y compris des eurobonds.

Idriss Linge

 

Recommandé pour vous