Perspectives positives pour 2011 et 2012

20 juin 2011

Le ralentissement de la croissance mondiale au second semestre 2010 a été moins accentué qu’attendu. Début 2011, la conjoncture mondiale est toujours robuste.

Comme l’économie suisse, l’économie vaudoise profite d’autant plus de cette situation favorable qu’elle est solide et bien diversifiée. Cependant, une certaine prudence reste de mise, les incertitudes restant nombreuses.

De même que les prévisions 2011 ont été revues à la hausse, la croissance a été plus dynamique qu’anticipé l’an dernier. Il y a un an, le Créa attendait le PIB cantonal en hausse de 2,4% en 2010. L’institut avait relevé en automne cette prévision à 2,6% et estimé ce printemps la hausse à 2,7%.

Pratiquement toutes les branches en ont bénéficié. En particulier, les services aux entreprises, les activités financières, les télécommunications, la chimie, la construction et le commerce ont affiché une croissance marquée (supérieure à 2%). Les perspectives sont favorables pour ces branches en 2011 et 2012.

Pour l’industrie des machines, la croissance a été modérée (de +0,5% à +2%) en 2010, mais elle devrait dépasser 2% cette année et l’an prochain. Quant au secteur public, il poursuit sur la voie d’une croissance faible à modérée. L’hôtellerie-restauration ne devrait profiter pleinement de l’embellie qu’en 2012. Le secteur primaire continue pour sa part de faire face à des vents contraires.

La hausse du PIB vaudois de 2,7% en 2010 se compare à une croissance suisse de 2,6%. Selon les estimations du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) publiées en mars, l’économie helvétique devrait croître de 2,1% en 2011 et 1,9% en 2012, moins que les 2,5% et 2,2% attendus pour le canton. Cela confirme la tendance, qui se dessine depuis plusieurs années, d’une économie vaudoise plus dynamique que la moyenne suisse.

De deux à quatre publications par an

A partir de cette année, le PIB vaudois, ainsi que les prévisions pour l’année en cours et l’année suivante, seront publiés quatre fois par an (prochaines parutions : juillet et octobre 2011, ainsi que janvier 2012), au lieu de deux les années précédentes. Responsables de l’économie privée et décideurs politiques disposeront ainsi durant toute l’année de données et de prévisions à jour, afin de pouvoir mieux préparer leurs décisions et piloter leurs projets.

Le PIB est un indicateur essentiel pour évaluer la force et le dynamisme d’une économie. Le PIB vaudois est publié depuis 2009. Pour garantir que cet indicateur soit calculé de manière rigoureuse et transparente, la BCV, l’Etat de Vaud, représenté par le SELT et le SCRIS, ainsi que la CVCI ont mandaté l’Institut Créa de macroéconomie appliquée de l’Université de Lausanne.

 

Recommandé pour vous