Public Investment Corporation et Allan Gray se frottent les mains au vu des performances du sud-africain Netcare

19 novembre 2018

(Agence Ecofin) – Public Investment Corporation, l’entité qui gère les fonds de pension des fonctionnaires sud-africains, et Allan Gray, un gestionnaire de fonds, basé aussi en Afrique du Sud, peuvent se frotter les mains, concernant leurs investissements dans le capital de Netcare dont ils sont actionnaire à hauteur respective de 17,15% et 5,6%.

Soutenu par la cession de ses activités au Royaume Uni, le résultat net de la société sud-africaine spécialisée dans les soins de santé, a bondi à 4,7 milliards de rands (339,4 millions $) pour son année s’achevant à la fin septembre 2018, contre une perte de 2,73 milliards de rands concédée à la même période en 2017.

Dans ce contexte le groupe a promis de payer 60 centimes de Rands de dividende ordinaire par action, et 40 centime de Rand de dividende exceptionnel.

Au total chaque actionnaire touchera 1 rand de dividende par action. Cela garanti à la Public Investment Corporation un dividende de brut global de 253,6 millions de rands (18,13 millions $) et directement à Allan Gray un dividende de 75,6 millions de Rands correspondant au nombre d’actions détenues directement dans Netcare.

En plus de ce généreux niveau de dividende, les deux investisseurs, comme l’ensemble des actionnaires du groupe hospitalier, bénéficient de la bonne tenue de l’action de ce dernier sur le Johannesburg Stock Exchange. Sa valeur a bondi de 5,4% ce lundi 19 novembre portant sa plus-value à 13,9% depuis le début de l’année 2018.

Idriss Linge

 

Recommandé pour vous