Recul des nuitées durant la saison d’hiver

10 juin 2012

En avril 2012, ce sont les visiteurs venus d’Allemagne qui affichent la plus forte diminution absolue parmi les pays de provenance étrangers, soit une baisse de 33’000 nuitées (-8,8%) par rapport à avril 2011. Ils sont suivis par ceux du Royaume-Uni qui subissent un recul de 11’000 nuitées (-9%). Suivent la France et la Belgique avec des diminutions respectives de 5800 (-6,1%) et 3400 unités (-6,3%). Quant aux visiteurs de Chine (sans Hongkong), ils enregistrent l’augmentation absolue la plus prononcée de tous les pays de provenance, soit 5700 nuitées supplémentaires (+14%). Suivent les hôtes de Russie avec une croissance de 4500 nuitées (+15%).

Majorité de régions touristiques en baisse en avril 2012

Au niveau des régions touristiques, le Valais affiche la plus grande diminution absolue en avril 2012, soit un recul de 41’000 nuitées (-14%) par rapport à avril 2011. Suivent le Tessin avec une baisse de 36’000 nuitées (-15%) et la région lémanique (Vaud) avec une diminution de 17’000 unités (-9,3%). La région Lucerne / Lac des Quatre-Cantons enregistre un recul de 13’000 nuitées (-5,3%). En revanche, la région Jura & Trois-Lacs affiche la hausse absolue la plus marquée avec 5200 nuitées supplémentaires, ce qui représente une augmentation de 9,5%. Arrive ensuite la région Fribourg avec une progression de 3300 unités (+11%). Les Grisons affichent également une augmentation de nuitées, celle-ci correspond à 2300 unités supplémentaires (+1,2%).

Baisse marquée des nuitées étrangères, légère hausse de la demande indigène durant la saison touristique d’hiver

Le total des nuitées enregistrées au cours de la saison touristique d’hiver (novembre 2011 à avril 2012) correspond à 15,2 millions. Ceci représente une diminution de 3,7% (-591’000 nuitées) par rapport à la même période de l’année précédente. Seuls les mois de novembre (+0,1%) et de février (+1,5%) affichent une hausse de nuitées. Les autres mois de la saison enregistrent des diminutions s’échelonnant entre -4,4% (janvier) et -8,1% (mars).

Au cours de la saison touristique d’hiver, les hôtes suisses enregistrent 7,1 millions de nuitées, soit une légère progression de 0,1% (+9900 unités). En revanche, les visiteurs étrangers affichent 8,2 millions de nuitées, ce qui correspond à une baisse de 6,9% (-601’000). Du côté des continents, seule la clientèle européenne (sans la Suisse) accuse une baisse de nuitées, celle-ci correspond à un recul de 736’000 nuitées (-11%) par rapport à la même période de l’année précédente. Parmi les pays de ce continent, l’Allemagne enregistre un repli de 388’000 nuitées (-16%), soit le plus grand recul absolu de tous les pays de provenance. Suivent le Royaume-Uni avec une diminution de 87’000 nuitées (-10%), les Pays-Bas (-80’000 / -19%) et la Belgique (-42’000 / -12%). Arrivent ensuite l’Italie et la France qui voient également le nombre de leurs nuitées baisser, avec respectivement 38’000 (-7,7%) et 27’000 unités en moins (-3,9%). En revanche, la Russie affiche une hausse de 20’000 nuitées (+7%).

De son côté, le continent américain affiche un résultat stable (-360 nuitées / aucune variation relative). Les Etats-Unis enregistrent une baisse de 6600 nuitées (-1,3%) alors que pour le Brésil une progression de 5600 nuitées (+6,7%) est observée. Quant à l’Asie, elle voit le nombre de ses nuitées croître de 117’000 unités, soit une hausse de 14%. La Chine (sans Hongkong) génère 60’000 nuitées supplémentaires (+37%), soit la plus grande augmentation absolue de tous les pays de provenance. Arrivent ensuite les Pays du Golfe avec une croissance de 18’000 nuitées (+16%) et la République de Corée (+11’000 / +21%). Le Japon connaît également une progression de nuitées, celle-ci correspond à 4300 unités en plus (+4,4%). Les continents africain et océanique affichent des augmentations respectives de 14’000 (+11%) et 4600 nuitées (+5,2%).

Au cours de la saison touristique d’hiver, neuf régions touristiques sur treize affichent une baisse de nuitées. Les régions de montagnes connaissent les plus forts reculs absolus. Ainsi les Grisons enregistrent un repli de 258’000 nuitées (-8,6%) par rapport à la même période de l’année précédente, soit la plus grande diminution absolue. Suivent le Valais (-152’000 nuitées / -6,8%) et l’Oberland bernois (-92’000 unités / -6,2%). Le Tessin enregistre un recul de 39’000 nuitées (-6%) et la région Lucerne / Lac des Quatre-Cantons une diminution de 33’000 unités (-2,7%). En revanche, la région bâloise affiche la hausse absolue la plus marquée avec 21’000 nuitées supplémentaires, ce qui représente une augmentation de 3,1%. Arrivent ensuite la région Jura & Trois-Lacs avec une progression de 20’000 unités (+7,2%) et la région Fribourg qui enregistre une hausse de 17’000 nuitées (+11%).

 

Recommandé pour vous