Rwanda : vers une faible hausse des prêts du secteur bancaire à l’économie pour l’année 2018

29 janvier 2019

(Agence Ecofin) – Le Rwanda devrait de nouveau connaître une hausse modérée des prêts bancaires à l’économie, peut-on constater des données récentes sur le bilan global des banques de ce pays. A la fin septembre 2018, l’encours global des crédits accordés à l’économie était de 1743,8 milliards de Francs Rwandais (2 milliards $), en hausse de seulement 1,2% par rapport au trimestre précédent (fin juin 2018).

La valeur des crédits supplémentaires accordés à l’économie entre la fin 2017 et celle du troisième trimestre 2018 était de 97,7 milliards de francs Rwandais. C’est moins bien que les 142,2 milliards de Francs Rwandais de la même période en 2017, et les 175,2 milliards de Francs Rwandais pour les trois trimestres s’achevant fin septembre 2016.

Lors du comité de politique monétaire de septembre 2018, la banque centrale du Rwanda avait déjà fourni des indices qui renseignaient de ce ralentissement. La masse monétaire (qui est essentiellement tirée par le crédit à l’économie) avait augmenté de seulement 8,3% à la fin août 2018, contre 11,2% pour la même période en 2017.

Même s’il est trop tôt pour tirer des conclusions, il n’est pas exclu que le secteur bancaire rwandais soit face à certains défis, qui ont poussé la banque centrale à décider fin 2018, d’une hausse du capital minimum dans le secteur, le portant de 5 milliards de Francs Rwandais à 20 milliards dans les cinq ans.

 Notons cependant que le secteur bancaire rwandais à affiché un bénéfice net global de 37,2 milliards de francs rwandais au terme des trois premiers mois de 2018, en hausse de 22,2% comparé à celui de la même période 2017. Mais on peut aussi remarquer, que cette performance aura été tirée par de bon revenus sur les titres publics, les placements et les commissions, qui ne sont pas forcément des octrois de crédits.

Idriss Linge

 

Recommandé pour vous