2019 fut une bonne année pour les locataires

14 janvier 2020

Les locataires suisses ont profité d’une année 2019 très satisfaisante: en moyenne, les loyers proposés ont légèrement baissé. Les acheteurs de logements en propriété ont dû quant à eux dépenser plus. Cette tendance inverse devrait se poursuivre en 2020 en raison de l’évolution des taux d’intérêt et de la situation économique. C’est ce que révèlent les derniers chiffres du Swiss Real Estate Offer Index.

Les prix de location publiés dans des petites annonces ont baissé de 0,5% en 2019. Le mois de décembre favorable aux locataires (-0,4%) a également contribué à cette baisse, c’est ce que révèle le Swiss Real Estate Offer Index, établi conjointement par ImmoScout24 et l’entreprise de conseil immobilier CIFI SA.

L’an passé, les prix des locations publiés ont évolué différemment selon les régions. Les loyers ont connu une baisse en Suisse centrale (-1,7%), dans la région lémanique (-1,1%) et en Suisse du Nord-Ouest (-0,9%). En revanche, ils ont augmenté au Tessin (+1,9%), dans l’Espace Mittelland (+0,8%), la région de Zurich (+0,6%) et en Suisse orientale (+0,3%).

Les prix des logements en priorité sont de nouveau en hausse

Alors que les loyers ont baissé en moyenne, les acheteurs de logements ont été confrontés l’an dernier à une hausse des prix. Les villas étaient proposées à des prix de 2,8% plus élevés en fin d’année 2019 qu’au début, avec une hausse de 0,5% en décembre. Pour les appartements en copropriété, l’augmentation des prix sur l’ensemble de l’année 2019 n’est que de 0,4%, également grâce à une légère baisse en décembre (-0,2%).

Comment se présente l’année 2020 pour le marché immobilier suisse et qu’en est-il des prix de l’immobilier locatif et résidentiel? «Il ne faut pas s’attendre à des changements importants dans les deux principaux facteurs que sont le niveau des taux d’intérêt et l’évolution économique générale pour l’année en cours», explique Martin Waeber, directeur d’ImmoScout24. «Grâce aux faibles taux d’intérêt, la propriété de logements reste recherchée mais, en raison de la hausse des prix, elle n’est pas abordable pour tous. La construction de nouveaux appartements locatifs progresse en raison de la demande des investisseurs, ce qui entraîne une tendance à la baisse des loyers en dehors des hot spots», ajoute l’expert immobilier Martin Waeber. 

 

Recommandé pour vous