A qui profite le tourisme Suisse ?

8 mars 2012

La Suisse, dépourvue de mers et d’océans, n’a rien à envier aux contrées maritimes pour ce qui est de l’apport touristique. Si la mer est une valeur sûre, la montagne est tout aussi tendance pour passer des vacances un peu plus sportives. L’air pur de notre pays, le cachet de nos villes et les panoramas montagnards font du tourisme une partie importante de notre économie.

Le tourisme Suisse, c’est quoi exactement ?

Pour parler en chiffre, le tourisme représente environ 3% du produit intérieur brut (PIB). Cela en fait tout de même le quatrième secteur d’exportation du pays, employant environ 4,5% de la population active. Nul doute qu’il profite déjà à de nombreux ménages en leur permettant tout simplement d’exister et de vivre.

Dans certains cantons, c’est entre 20 et 30% du revenu cantonal qui ne passe qu’au travers du tourisme, d’où son importance au niveau national. Les villes suisses attirent toujours plus de monde, Zurich en tête. Mais, même si le nombre de nuitées est toujours plus grand, cela ne suffit plus selon certains spécialistes.

A quoi sert le tourisme en Suisse ?

Ses impacts sont bien plus grands qu’on ne peut l’imaginer : tout ne se limite pas aux stations et aux hôtels, la portée de ce secteur va bien au-delà. Le tourisme suisse donne au monde un bref aperçu de l’image du pays. Les campagnes de publicités touristiques attirent chez nous des gens venus de toute la planète.

En plus de nos banques, ils y trouvent une main d’œuvre de qualité, et une sorte d’assurance « swiss-made » qui peut authentifier certaines marques en leur offrant la possibilité d’être associées au nom de notre pays, synonyme de qualité.

Un profit « fédéral »

En conclusion, le tourisme suisse permet d’envoyer sur toute la planète une carte de visite de notre pays caractérisée par les valeurs qu’il représente dans le secteur du tourisme, mais aussi dans les autres domaines. Une sorte d’ambassadeur à grande échelle.

Pour l’avenir, il est important que le tourisme continue de se développer en Suisse dans un partenariat global entre la confédération, les cantons et communes ainsi que Suisse Tourisme afin que le nombre de visiteurs de notre pays ne baisse pas durant cette période difficile de « franc fort ».

L’enjeu touristique est profitable à tous, et surtout aux entreprises qui peuvent, grâce à ce biais, élargir leurs horizons et envisager des partenariats tout autour du globe. Et pour cela, il est important que la Suisse garde son image de qualité et d’internationalité.

Romain Wanner/ Rédacteur chez Le Monde Economique

 

Recommandé pour vous