Comment créer un bon reporting réseaux sociaux ?

25 avril 2021

Un reporting social media est un compte-rendu dans lequel on trouve des statistiques pertinentes (appelées KPIs) concernant les réseaux sociaux. Le reporting est élaboré par un community manager, en charge des réseaux sociaux d’une entreprise. Il permet de suivre les résultats des actions social media et de mettre en place des actions correctives. Dans cet article, découvrez comment créer un bon reporting réseaux sociaux.

Faire preuve de pédagogie

Animer les réseaux sociaux d’une entreprise implique de faire des rapports fréquents auprès du directeur marketing. Tout comme le planning éditorial, le reporting fait partie intégrante du métier de community manager. Ce document doit présenter de manière très claire les résultats des actions social media. Ainsi, la pédagogie passe par un certain nombre de points :

  • Vulgariser les concepts dits techniques
  • Hiérarchiser les informations
  • Utiliser des infographies et des captures d’écran plutôt que du texte
  • Être le plus succinct possible en allant droit au but

En effet, le lecteur doit pouvoir comprendre le reporting en quelques minutes seulement. Pour cela, vous devez considérer le lecteur comme quelqu’un qui n’a aucune connaissance en community management. Pour créer un reporting visuellement attrayant, vous pouvez utiliser des outils tels que Canva ou PowerPoint. Ces outils vous permettront d’élaborer des reportings visuels et faciles à lire.

Définir la cible

La cible est la personne qui va lire le rapport. Ce peut être un client, un chef de projet web ou encore un directeur marketing. Selon la cible, vous n’utiliserez pas les mêmes données. Si la cible travaille dans l’univers du marketing, vous mentionnerez davantage de détails techniques. Si la cible est un client qui n’est pas en lien avec l’univers du marketing digital, il vous faudra vulgariser les données au maximum.

Un reporting réseaux sociaux peut prendre plusieurs formes, selon les actions marketing que vous avez mises en place :

  • Le reporting social media classique
  • Le reporting de campagne publicitaire
  • Le reporting de crise
  • L’audit (benchmark) de marques concurrentes

Le type de rapport doit être précisé dans le nom du fichier, dans le titre ainsi que dans le premier paragraphe (introduction).

Rappeler les objectifs et les KPIs

Vous devez rappeler les enjeux et objectifs de la stratégie social media à chaque début de reporting. En effet, être présent sur les réseaux sociaux n’est pas un véritable objectif. Les objectifs les plus fréquents sont les suivants :

  • Créer une communauté engagée
  • Développer une image de marque favorable
  • Contrôler la e-réputation de l’entreprise
  • Fidéliser la clientèle en travaillant la relation client
  • Accroître la notoriété de la marque
  • Générer du trafic sur le site web

Naturellement, une stratégie social media peut répondre à plusieurs objectifs. Au début du reporting, vous devez également indiquer quels KPIs vous allez utiliser. Les KPIs (Key Performance Indicator) sont des indicateurs qui permettent de mesurer l’efficacité d’une action. Les KPIs réseaux sociaux les plus courants sont les suivants :

  • Nombre de mentions j’aime
  • Portée des publications
  • Nombre d’interactions (taux d’engagement)
  • Nombre de messages envoyés
  • Trafic vers le site web

Vous utiliserez sensiblement les mêmes KPIs à chaque rapport du même type (voir 2. Définir la cible).

Proposer des axes d’amélioration

Un bon reporting réseaux sociaux doit comporter une section « Axes d’amélioration et actions correctives ». Cette partie permet d’échanger avec votre client sur les actions mises en place. Vous pourrez ainsi commenter les différentes actions (utiles, essentielles, inutiles, à proscrire…etc.). Chaque recommandation doit, encore une fois, répondre à un ou plusieurs objectifs :

  • Proposer un jeu concours (accroître le taux d’engagement)
  • Faire de la publicité Facebook (augmenter la portée des publications et/ou générer du trafic vers le site web)
  • Modifier la ligne éditoriale (améliorer l’image de marque)
  • Ajouter un nouveau réseau social à la stratégie social media (accroître la notoriété de la marque)
  • Faire du marketing d’influence (accroître la notoriété de la marque et lui donner une image jeune et dynamique)

Vous avez toutes les clés en main pour créer des reportings pertinents, appréciés par vos clients et vos supérieurs hiérarchiques. Tester, analyser, modifier et améliorer, voilà le secret d’une stratégie social media efficace !

Retrouvez l’ensemble de nos articles Marketing ici

 

Recommandé pour vous