Comment développer une culture de responsabilisation au sein de vos équipes ?

19 septembre 2021

L’équilibre entre contrôle et confiance permet de développer une culture de responsabilisation au sein d’une équipe. Pour tuer la motivation, rien de mieux que de vouloir tout contrôler. Si un collaborateur doit rendre des comptes sans cesse, il se mettra tôt ou tard sur la défensive. Aucune auto-motivation, bien au contraire, c’est contre-productif de procéder ainsi. Le sens des responsabilités vient avec la conviction que la personne va assumer les conséquences de la réussite ou de l’échec du projet ou de la mission. Or, si c’est une responsabilité imposée, alors l’équipe ne fait qu’exécuter ce qu’on lui demande de faire sans avoir le contrôle sur quoique ce soit. Comment donc créer cet esprit de responsabilité au sein de vos équipes.

Redéfinir la « responsabilité » 

Il est primordial d’établir une définition commune du mot « responsabilité ». Selon les personnes, l’interprétation de ce terme se fait différemment. L’équipe doit donc se réunir pour pouvoir échanger et ainsi se mettre d’accord sur le sens du mot. Chaque personne pourra ainsi savoir à quoi s’attendre, ce qui permet de rendre la collaboration plus efficace et productive à la fois.

Vous pourrez notamment commencer par donner une définition de ce que la responsabilité n’est pas. L’idée n’est très certainement pas de désigner un coupable, ni même de rejeter la faute sur qui que ce soit. Il faut parler au nom de l’équipe. Mais la responsabilité est le fait de terminer une tâche que l’on a promis de faire dans les délais initialement définis.

La responsabilité, c’est une affaire collective

Il faut promouvoir la responsabilisation aux dépens de l’individualisme. C’est essentiel ! Ainsi, vous pourrez résoudre un problème que la plupart des collaborateurs rencontre : chacun se concentre sur ses objectifs personnels et non ceux de l’équipe. Dans ce cas, les collaborateurs se retrouvent souvent seuls à gérer leur propre charge de travail sans offrir d’aide.

Ce que chacun doit comprendre est qu’ils travaillent dans un projet commun. Aider les autres permet de s’approcher de l’objectif final. Il faut ainsi sortir du cadre de description des postes, et introduire l’esprit « d’aide des collègues qui en ont besoin ». Il est primordial de prendre la mission globale de l’équipe, du service et de l’entreprise, en compte. Le partage des tâches est l’une des nombreuses initiatives en ce sens. Ainsi, l’équipe a ce sens de responsabilité, non seulement pour les tâches individuelles, mais également pour la mission globale.

Gardez en tête qu’il est très important de faire le lien entre « responsabilité » et « accuser les autres ». Il faut donc éviter de rejeter la faute sur les collègues, ou de désigner des « coupables » lorsqu’un projet ne se déroule pas exactement comme convenu. C’est là le rôle du manager, qui se doit de montrer l’exemple sur ce point. Être responsable, c’est travailler tous ensemble dans le but d’atteindre un objectif commun.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Gestion d’Entreprises ici

 

Recommandé pour vous