Comment et pourquoi évaluer le bien-être de vos salariés ?

15 octobre 2020

Que votre entreprise soit petite ou grande, il est important de créer une atmosphère propice au travail et de vous intéresser au bien-être de vos salariés. Pour cela, et dans le but de toujours vous améliorer, il est possible de leur proposer un petit questionnaire.

Proposer un questionnaire

C’est la solution la plus simple à mettre en place au sein d’une entreprise. En effet, il suffit de le préparer et de demander à tous les salariés de le compléter. Il est important qu’il soit anonyme pour que tous puissent y répondre selon son ressenti. Sans quoi, il est facile de ne pas dire la vérité et de ne répondre que des choses qui feraient plaisir à la direction.

L’INRS propose aux entreprises de plus de 50 salariés le questionnaire SATIN. Il est très élaboré et permet d’évaluer la santé et le bien-être au travail des salariés, dans le cadre de la prévention, le diagnostic et l’intervention des maladies du travail. Etant très complet, il est important de bien suivre toutes les directives mentionnées dans le « manuel d’intervention » qui est proposé par l’Institut National de Recherche et de Sécurité : http://www.inrs.fr/risques/bien-etre-travail/questionnaire-satin.html.

Le SATIN étant un peu compliqué à appréhender et à proposer aux salariés, il est possible d’en proposer un plus simple, qui sera préparé par le service des ressources humaines.

Quel type de questionnaire ?

En dehors du questionnaire SATIN, il est facilement possible de mettre en place un questionnaire. Afin que celui-ci soit simple et rapide, il peut se présenter sous la forme d’un QCM avec des questions et des réponses pré-formatées. Il peut aussi être personnalisable, avec des espaces de réponses au lieu de réponses prédéterminées. Dans tous les cas, il devra poser des questions sur :

  • L’ambiance au travail,
  • Les équipements de travail (bureau, chaises, lumière, rangements, …)
  • Les équipements de l’entreprise (salle de repos, salle de pause, salle de réunion, parties communes, …)
  • Les choses qu’il serait bon de mettre en place,
  • L’accessibilité à l’entreprise,
  • Les informations transmises par l’entreprise concernant les aides, les réductions, les formations, …. Qui peuvent être proposées par l’entreprise.

De même, il ne devra pas demander des réponses sur :

  • Le sexe du répondant,
  • Le poste du répondant,
  • Des noms de collaborateurs ou supérieurs,

En effet, le questionnaire n’aura pas pour but de blâmer ou de cibler des personnes en particulier, mais bien de travailler à l’amélioration du bien-être des salariés au travail. Pour le reste, le salarié pourra demander directement un rendez-vous avec son responsable afin d’en discuter.

Traitement des réponses

Etant donné que les réponses aux questions seront anonymes, elles pourront être traitées par une personne au sein même de l’entreprise. Celle-ci devra alors faire un résumé de toutes les réponses apporter, et ensuite, en fournir les résultats à la direction, ainsi qu’à tous les employés. Cela peut, cependant, se faire en deux temps : prise en compte des retours par la direction et mise en place de mesures adaptées aux retours, et communication aux salariés, ou tout en même temps. La première solution étant la plus adaptées pour une entreprise qui met au cœur le bien-être de ses employés.

Le questionnaire de bien-être est bienvenu dans toutes les entreprises. Il permet de donner plus de visibilité aux salariés et à leurs souhaits. Il permet aussi à la direction d’être plus à l’écoute de leurs demandes et donc, d’améliorer l’ambiance et la qualité du travail de tous.

Retrouvez l’ensemble des articles de la rubrique inside ici

 

Recommandé pour vous