Deux ans après son lancement, Stouff Capital triple ses actifs sous gestion en affichant une belle performance en 2020

30 novembre 2020

Photo © Stouff Capital Julien Stouff

Après avoir lancé en octobre 2018 son premier fonds, Stouff Capital renforce sa présence auprès des investisseurs privés et ouvre ses portes aux institutionnels. Sa stratégie de gestion quantamentale sur actions globales et liquides, avec une protection optionnelle « convexe », a surperformé ses indices de référence. La société a triplé sa masse sous gestion ces douze derniers mois.

Après une période boursière mouvementée, Stouff Capital a réussi à atteindre son objectif de performance au cours de ses deux premières années d’existence. Le gérant d’actifs genevois a généré une performance nette de 13.5%, avec une volatilité de 1/3 de celle du marché. Surperformant les indices de Hedge Fund Equity et les fonds quantitatifs majoritairement en territoire négatif, son fonds a su tirer profit de 2 fortes baisses de marché sur 4, grâce à un profil de rendement asymétrique visant à limiter les pertes lors de baisses de marchés tout en bénéficiant des hausses.

Avec l’arrivée, en avril 2020, de nouveaux investisseurs débutants, les fameux « Robinhood traders », qui ont complétement remodelé la micro-structure du marché des actions, la stratégie a été particulièrement efficace et affiche dès lors un rendement net de 6% sur 2020.

Cette performance repose en grande partie sur l’alpha généré par la sélection de titres longs et shorts. A partir de la sélection quantitative hebdomadaire des meilleures et des pires sociétés, faite par nos algorithmes, dans un univers d’investissement composé des plus grandes capitalisations mondiales, l’analyste fondamentale garde 100 longs et 50 shorts sur la base de convictions propres, des thématiques actuelles ou des évènements particuliers. Les portefeuilles acheteurs résultants de cette approche ont surperformé leurs indices respectifs de 5% par an, et les portefeuilles à découvert ont sous-performé de 9%, l’ensemble créant une contribution annuelle brute de 9.5% (voir graphiques annexes).

Christopher Tremege, Responsable commercial dédié notamment aux fonds de Stouff Capital chez REYL & Cie, précise : « La banque REYL est très satisfaite de sa décision de collaborer avec Stouff Capital. Nous pouvons ainsi offrir à nos investisseurs une stratégie liquide combinant des techniques quantitatives de pointe couplées avec des ajustements tactiques de court terme. Nous sommes enchantés de promouvoir Stouff Capital, un gérant local offrant une transparence élevée et un processus d’investissement éprouvé. »

L’approche permet en effet d’optimiser le rendement/risque ainsi que de supprimer le biais émotionnel du gérant fondamental, tout en améliorant le côté réducteur des algorithmes capables d’analyser le passé mais non de vivre le présent ou se projeter dans l’avenir. Par exemple, à l’annonce par Pfizer d’avancées spectaculaires sur le vaccin, le marché a subi le 9 novembre une rotation violente des titres de croissance ayant profité du confinement vers des titres « value ». Stouff Capital avait préparé un tel scenario depuis des mois et les ajustements discrétionnaires guidés par ses algorithmes ont permis de réorienter l’intégralité du portefeuille en moins de 2 heures, et de dégager un rendement positif en fin de journée de 1.26% alors que la plupart des hedge funds finissaient en baisse.

Cette rapidité de réalisation est due à l’utilisation d’outil de machine learning identifiant immédiatement les mouvements anormaux. La technologie vient en renfort de la pensée économique et vise à permettre d’atteindre un niveau de réactivité en temps réel ainsi qu’une capacité à identifier des opportunités, par exemple des IPOs prometteuses qui vont incarner les grandes valeurs de demain.

Le 9 novembre est une date charnière, elle représente une BASE à partir de laquelle Stouff Capital va extrapoler des tendances à plus long terme. Dans un contexte de marché haussier, ses portefeuilles vont surpondérer les titres « value », qui afficheraient des croissances de profit, et vendre à découvert des titres ayant bénéficié du confinement, qui essuieront probablement des réductions de profit dans un monde post Covid-19. Concrètement, ses algorithmes font de nouveaux achats dans le secteur financier réduisant la part de la technologie dans les portefeuilles.

Julien Stouff, CEO de Stouff Capital, conclut: « Nous sommes heureux d’avoir franchi en deux ans le cap des 20 millions de dollars d’actifs sous gestion. Nous nous sommes fixés d’atteindre 100 millions de dollars à fin 2021, avec le soutien de la banque REYL & Cie. Afin de poursuivre notre croissance, nous allons prochainement lancer un nouveau modèle de gestion. »

Retrouvez l’ensemble de nos Communiqués ici

 

Recommandé pour vous