Devenir propriétaire en achetant sur plan. Par Laurent Pannatier

19 décembre 2011

Les nouveaux projets immobiliers font généralement l’objet d’une vente sur plan. On entend par là que les biens sont vendus avant que la construction n’ait débuté. Cette approche permet au constructeur de réunir les fonds nécessaires pour lancer les travaux.

Le manque d’objets disponibles sur le marché dans certaines régions, fait que cette alternative devient de plus en plus à privilégier car au lancement d’une promotion c’est souvent plusieurs dizaines de biens qui sont proposés à la vente, laissant ainsi le choix à chacun d’acquérir selon ses critères personnels.

Avantages et risques

En achetant sur plan, il vous sera possible de vous projeter dans votre futur logement. Si ceci est parfois difficile à réaliser pour certain acheteur lorsqu’il s’agit de bien imaginer les espaces et surfaces disponibles, l’acquisition sur plan offre cependant de réels avantages.

En effet, il vous sera envisageable de personnaliser chaque détail de votre futur chez vous que ce soit pour le choix de la cuisine, du revêtement des sols ou des finitions intérieures. La promotion d’un nouvel immeuble offrira également plusieurs types d’appartements dont les caractéristiques peuvent sensiblement varier. L’orientation, le nombre de pièces, la surface habitable, l’étage et bien évidemment le prix, sont des critères déterminants qui influenceront la décision de chaque acquéreur.

Acheter neuf c’est également se prémunir de tous travaux conséquents de rénovation et/ou d’entretien dont les coûts peuvent parfois réserver de mauvaises surprises. Les nouvelles constructions sont généralement garanties de la part des entreprises générales durant cinq ans suivant la livraison des biens. Par conséquent, durant les premières années, il n’est pas nécessaire de constituer un fond de rénovation, ce qui permettra aussi de réduire les charges mensuelles de chaque propriétaire.

Un nouveau bâtiment sera en outre construit selon les normes actuelles énergétiques. Ainsi, l’isolation des structures, la protection phonique, le vitrage, le type de chauffage, (…) permettront aux futurs propriétaires non seulement de faire des économies en matière de consommation d’énergie, mais également de vivre dans des conditions optimales.

Le principal risque d’acheter sur plans est bien évidemment que l’entreprise générale tient un rôle central dans le projet, ce qui peut par conséquent être source de problèmes lorsque la société fait par exemple faillite. Afin de se protéger au mieux de ce type de situation critique, il est primordial de bien connaître à qui on a à faire. Se renseigner sur l’entreprise chargée d’effectuer les travaux et exiger des garanties avant la signature du contrat permet en général de limiter les risques. De plus, votre banque sera à même de vérifier si le projet peut être mené à bout dans de bonnes conditions et n’hésitera pas à vous avertir si l’entreprise mandatée ne devait pas répondre aux exigences.

Comment ça marche ?

Au même titre qu’un achat classique, la vente est officialisée par la signature de l’acte de vente/d’achat chez le notaire. Ce document mentionne généralement plusieurs clauses notamment en ce qui concerne le paiement des acomptes répartis sur toute la durée du projet. Le versement du solde est programmé pour la livraison du bien.

En règles générales, les constructeurs mettent à disposition des futurs propriétaires un descriptif complet des aménagements prévus ainsi que des budgets à disposition pour le choix des agencements et des finitions intérieures. Il est bien évidemment possible de sélectionner des produits plus chers et/ou de réaliser des travaux complémentaires en notant toutefois que ces démarches sont prises en charge par les acheteurs en sus du prix de vente convenu.

Laurent Pannatier/Consultant chez Le Monde Economique et Resp. Régional de l’agence PROXIMMO

 

Recommandé pour vous